9 Mars 2019

Ile Maurice: Husein Abdool Rahim cache-t-il ses millions ?

Est-ce qu'il a deux comptes à l'étranger ? Est-ce qu'il est tombé dans le chaudron de la chance aux jeux de hasard lorsqu'il était petit ? Les questions n'en finissent plus quand il s'agit de Husein Abdool Rahim, l'homme derrière le Yerrigadoogate. Est-il riche de Rs 392 229 664,84 (taux de change du vendredi 8 mars), soit plus de trois fois le montant record du jackpot du Loto ?

Depuis deux jours, plusieurs documents bancaires qui n'ont pas encore été authentifiés font le tour des rédactions à la Réunion et ont par la suite atterri à Maurice. Ce qui semble être des relevés bancaires porte le nom de Husein Abdool Rahim et évoquent des sommes astronomiques. C'est ce que tendent à démontrer les deux documents bancaires publiés par Top FM et le site d'information réunionnais Zinfos Moris avant-hier et hier respectivement.

Un des documents, provenant de l'Union Bank of Switzerland, fait mention d'un compte avec 7 450 000 euros, soit Rs 291 154 413.53. Ce document ne porte pas de noms, mais le numéro de carte d'identité de Husein Abdool Rahim, soit le même qui figure sur son affidavit qu'il a juré, puis démenti par la suite.

Mais ce n'est pas tout. Un autre compte dans une banque au Luxembourg avec $ 2,9 milions (Rs 101 075 231.34) lui est aussi attribué. Ce compte a été crédité à plusieurs reprises en 2017. Selon ce relevé, cette somme est une accumulation de gains du site de pari en ligne Bet 365.

Le compte au Luxembourg a été crédité une première fois le 4 avril 2017 d'une somme de $ 450 000. Puis, le 21 avril, $ 670 000 ont été versés sur le compte. Le 5 mai, $ 30 000 supplémentaires atterrissent sur le compte et le 12 juin, la somme de $ 800 000 est créditée. Le 23 juillet et le 23 décembre, $ 550 000 et $ 500 000 sont versés alors que le 18 octobre, un montant de $ 100 000 est débité du compte. Toutes les sommes versées portent la mention «virement bet 365» alors que le débit est un «paiement bet 365».

La source à l'origine de cette fuite a approché plusieurs rédactions avec ces informations et selon les échanges, elle avait hâte que les infos soient rendues publiques. Elle a toutefois refusé d'être identifiée et ne veut pas rencontrer les journalistes qui travaillent sur le dossier.

En plus des documents, plusieurs autres informations ont été envoyées en vrac: photos floues, selfies volés, carte d'admission dans une clinique privée ou encore, des prescriptions de médicaments pour maux de tête. Au moins ce dernier document pourra être utile si jamais la deuxième saison de «Bet 365» démarre dans les jours à venir...

Ile Maurice

A l'école - Un enseignant frappe une fillette avec un bâton

«Ki ou enn Bondié mo bizin tom dan ou lipié.» C'est ce qu'aurait dit une institutrice d'une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.