Congo-Kinshasa: Un policier tué dans l'attaque d'un centre de traitement Ebola à Butembo

En République démocratique du Congo, une nouvelle attaque a visé un centre de traitement d'Ebola dans l'est, à Butembo.

Des hommes armés sont arrivés très tôt ce samedi matin, ils ont été repoussés par les forces de sécurité, mais les échanges de tirs ont fait un mort parmi les policiers et trois blessés au sein du personnel soignant. La maladie a déjà fait 574 morts et ce centre de Butembo est le dernier encore actif dans la région, où les attaques se multiplient. C'est la troisième fois en deux semaines que les sites de traitement d'Ebola sont pris pour cible.

Une nouvelle attaque d'un centre de traitement d'Ebola a causé ce samedi 9 mars la mort d'un policier à Butembo, l'un des principaux foyers de cette épidémie, quelques heures avant l'arrivée du directeur général de l'OMS dans cette ville de l'est de la République démocratique du Congo. C'est la troisième fois en deux semaines que les sites de traitement d'Ebola sont pris pour cible. Le docteur Michel Yao, coordinateur de la réponse Ebola pour l'OMS dans le pays, regrette ces attaques qui menacent les équipes de santé.

Nous travaillons avec les services de sécurité pour en savoir davantage sur quelles sont les motivations de cette attaque.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.