9 Mars 2019

Madagascar: Mahajanga - Un 8 mars célébré avec détermination

Les groupements des femmes des 22 régions ont défilé au stade d'Ampisikina.

Toute violence à l'encontre des femmes et des enfants devra être condamnée et abolie. C'est l'un des thèmes mis en exergue lors de cette Journée pour les droits de la femme.

La célébration au niveau national de la Journée mondiale pour les droits de la femme, à Mahajanga a été marquée par plusieurs activités, hier.

La première dame, Mialy Rajoelina, a honoré de sa présence cet évènement, assistée de l'épouse du Premier ministre, Léa Ntsay, ainsi qu'une délégation ministérielle de la gente féminine et les représentantes des partenaires techniques et financiers dont l'USAID et le Système des Nations unies, ainsi que les autorités locales.

« La violence chez les enfants et les femmes sont encore constatées dans les foyers à Madagascar. La traditionnelle mentalité dans le mariage malgache selon laquelle « les femmes doivent endurer et tolérer dans le ménage » en est la cause de cette situation. À partir de cette date du 8 mars, nous allons éradiquer cette violence. Je suis malheureuse en constatant cela. Nous avons le devoir et le droit dans le processus de développer le pays », a spécifié Mialy Rajoelina dans son intervention d'hier.

« Ce n'est pas facile d'être une femme et de mener sa vie de femme avec dignité et respect dans n'importe quel pays du monde. Les mères et les femmes jouent un rôle important dans le développement d'un pays. Chacune d'entre nous est appelée à continuer le combat. Le 8 mars est une journée d'introspection, pour regarder en arrière et analyser les défis », a pour sa part, indiqué la représentante de l'USAID.

Pionnières

« À Madagascar, femmes et filles ont toujours effectué des actions pour faire avancer le combat pour l'égalité des droits, depuis 1977 où la date du 8 mars a été officialisée Journée mondiale pour les droits de la femme. À l'instar de Gisèle Rabesahala, figure politique ou de Bao Andriamanjato Razafindrakoto-hasina, première femme ingénieur, les pionnières à Madagascar», a rappelé le porte-parole de l'ONUSI.

Cette année, les deux mille femmes participantes à la célébration issues des 22 régions ont défilé à l'intérieur du stade de football de 8h du matin à 10 h15. La météo était très clémente, aucune goutte de pluie n'est tombée, contrairement à la veille, lors du vernissage du Salon du savoir-faire.

La conférence sur les succès des femmes malgaches, dénommée « Vehivavy mandray andraikitra », volet autonomisation des filles, a vu l'intervention d'une jeune fille de 18 ans, Marcelia, et déjà mère d'une petite fille de 4 ans. Elle a su sortir de son problème en pratiquant le rugby et en l'enseignant à des enfants de son village.

Madagascar

Lutte contre l'insécurité - Les militaires équipés de gilets pare - balle

Le ministre de la Défense nationale (au milieu sur la photo) lors de la remise des équipements aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.