11 Mars 2019

Sénégal: Echanges extérieurs - Le déficit de la balance commerciale est ressorti à 87,1 milliards de FCFA

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee) note un déficit de la balance commerciale au mois de janvier qui est ressorti à 87,1 milliards de FCfa.

La dernière publication de la Direction de la prévision et des études économiques « Point mensuel de conjoncture -Janvier 2019 » , renseigne qu'au mois de janvier 2019, le déficit de la balance commerciale est ressorti à 87,1 milliards, s'atténuant de 66,8 milliards comparativement au mois précédent.

Selon la Dpee, cette situation est expliquée par une baisse des importations (-74,1 milliards) conjuguée à une légère hausse des exportations de biens (+1,6 milliard).

Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations s'est établi à 59,4% contre 47,4% un mois auparavant, soit un relèvement de 12,1 points de pourcentage.

Concernant les exportations de biens, la Dpee informe qu'elles sont évaluées à 180,9 milliards au mois de janvier 2019 contre 179,3 milliards le mois précédent, soit une légère hausse de 0,9% (+1,6 milliard).

Cette situation est imputable aux principaux produits exportés, notamment, les produits alimentaires (+26,6 milliards), l'acide phosphorique (+19,8 milliards), les engrais minéraux et chimiques (+6,0 milliards) et le ciment (+3,3 milliards).

Concernant les exportations de produits alimentaires, la hausse observée est, essentiellement, liée au renforcement des ventes de produits halieutiques (+12,9 milliards) et arachidiers (+11,6 milliards).

Par contre, un recul des exportations d'or brut (-47,7 milliards) et de produits pétroliers (-4,6 milliards) est noté sur la période.

Sur un an, les exportations de biens ont affiché une hausse de 48,5% (+59,1 milliards) en janvier 2019, du fait, notamment, des produits alimentaires (+31,8 milliards), de l'acide phosphorique (+14,4 milliards), de l'or brut (+7,0 milliards), des engrais minéraux et chimiques (+4,5 milliards) et des produits pétroliers (+2,6 milliards).

Concernant les importations de biens, elles sont passées de 378,6 milliards au mois de décembre 2018 à 304,5 milliards au mois de janvier 2019, soit une baisse de 19,6% (-74,1 milliards).

Cette évolution est particulièrement attribuable aux produits pétroliers (-121,1 milliards), notamment les huiles brutes de pétroles (-96,7 milliards) et les produits pétroliers raffinés (-24,4 milliards).

En revanche, les achats à l'extérieur de « machines, appareils et moteurs » et de « véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles » ont enregistré des hausses respectives de 12,1 milliards et 6,2 milliards.

Par ailleurs, une faible variation des importations de produits alimentaires est notée sur la période.

En glissement annuel, les importations de biens ont baissé de 15,1% (-54,2 milliards) en janvier 2019, sous l'effet des principaux produits importés, notamment, les produits pétroliers (- 26,7 milliards), les produits alimentaires (-11,3 milliards), les « machines, appareils et moteurs » (+10,6 milliards), les « véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles » (-7,2 milliards).

Sénégal

Hausse de 0, 4 % du coût de construction des logements neufs (ANSD)

Le coût de construction des logements neufs à usage d'habitation a augmenté de 0, 4 % au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.