11 Mars 2019

Mali: Forum international sur le coton à Bamako - Les ambitions déclinées

L 'Association des Jeunes pour la Valorisation du Coton (AJVC) a organisé, du 7 au 9 mars 2019 au Mémorial Modibo Kéita de Bamako, la deuxième édition du Forum International sur le Coton.

L'événement a mobilisé plus de 500 participants venus de divers horizons. Trois jours durant, le forum a vécu à travers des stands d'expositions, de conférence-débat sur la valorisation du coton, une résidence show room et du Cotton awards.

Pour cette édition, le thème choisi est : « L'atteinte des objectifs de 800.000 Tonnes de coton graine et la valeur ajoutée de 15% de transformation locale ».

Selon le président de l'association des jeunes pour la valorisation du coton, ce thème est évocateur des ambitions du gouvernement à vouloir promouvoir l'industrie textile au Mali, créatrice d'emplois et de la valeur ajoutée.

C'est pourquoi Abdel Rahmane Sy lance un appel à toutes les bonnes volontés de les soutenir dans cette mission, tant bien difficile.

Avant de préciser l'objectif du forum : « analyser le bilan de la filière coton et de faire des recommandations pertinentes pour l'atteinte de l'objectif 800 000 tonnes et la valeur ajoutée de 15% de transformation locale ».

Comme résultat attendu : faire un document de plaidoyer sur les recommandations. Lequel sera remis au Gouvernement et à l'ensemble des acteurs financiers évoluant dans le secteur coton.

Ce, en vue de faire l'élaboration d'une politique nationale de la promotion et la transformation industrielle et artisanale du coton.

Mali

Le débat sur les unités spéciales antiterroristes est relancé

Au Mali, l'attaque de la base de Dioura, dimanche 17 mars, dans le centre du Mali, relance le débat sur les… Plus »

Copyright © 2019 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.