Afrique de l'Ouest: BRVM - La capitalisation boursière du marché des actions s'établit à 4 920 milliards de francs CFA

Selon le rapport d'analyse boursière de l'Agence panafricaine de notation basée à Abidjan Bloomfield Investment , la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a terminé la semaine du 04 au 08 Mars 2019 en baisse, en affichant 170,20 points pour l'indice BRVM 10 (-1,82%) et 174,88 points pour l'indice BRVM Composite (-2,15%).

La capitalisation boursière du marché des actions s'établit à 4 920 milliards de francs CFA. Les transactions en valeur du marché des actions s'établissent à 1,3 milliard de francs CFA en fin de semaine, portées principalement par les secteurs « Services Publics » (62%) et « Finances » (25%).

Le titre NEI CEDA CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 34,21%, tandis que le titre SICABLE CI affiche la plus forte baisse avec une chute de 12,75%.

Sur le marché des matières premières, les cours du caoutchouc et du café ont terminé la semaine en baisse (respectivement -6,38% et -2,34%) tandis que le cours du pétrole brut a terminé la semaine en légère hausse (+0,47%).

Les performances opérationnelles de SICABLE ont été mitigées à la fin du premier semestre 2018, après avoir atteint des niveaux importants l'année précédente avec l'achèvement du Plan de Mise à Niveau (PMN), dont l'objectif était d'améliorer la capacité de production de la société.

Alors qu'au 30 Juin 2018 le chiffre d'affaires de l'entreprise reste pratiquement stable (+0,2% par rapport à fin juin 2017) en affichant une valeur de 6 473,6 millions de FCFA, son résultat net comptable se contracte de 6,9% et se chiffre à 835,4 millions de FCFA.

Selon l'entreprise, l'effet combiné de la baisse du prix du fait de la concurrence, de l'augmentation du cours des matières premières ainsi que la prise en compte des charges provisionnées expliqueraient cette tendance baissière des résultats de la société.

Sur le marché boursier, en 2019, la valorisation de l'action SICABLE va crescendo et s'établit à 1300 FCFA par action au 08 Mars, soit une hausse de 31,31% par rapport à l'entame de l'année.

Cette tendance à la hausse du cours du titre pourrait s'expliquer selon l'économiste en chef de Bloomfield Investment, par son rendement net par action qui est relativement assez intéressant (plus de 7%) ainsi que les investissements pour le renforcement de la production et du réseau d'électricité annoncés par le Gouvernement ivoirien.

Cette tendance pourrait se poursuivre avec la publication des performances annuelles 2018 et trimestrielles sur l'exercice 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.