11 Mars 2019

Maroc: Lancement d'un programme de la BERD en faveur des entrepreneures du Nord du Maroc

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a lancé, mercredi à Tanger, son programme, "Women in Business", qui vise à autonomiser les femmes entrepreneures dans les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et de l'Oriental en leur permettant d'accéder au financement et au savoir-faire en matière de gestion d'entreprises.

Appuyé par l'Union européenne dans le cadre de l'initiative en faveur de l'inclusion financière, le programme consiste en l'octroi d'un prêt de 400 millions de dirhams aux banques partenaires de la BERD, à savoir la BMCE Bank of Africa et la Banque marocaine pour le commerce et l'industrie (BMCI) afin de soutenir les petites et moyennes entreprises (PME) dirigées par des femmes à travers tout le Royaume, rapporte la MAP.

Le programme cible au moins 200 femmes entrepreneures durant sa phase initiale à travers des financements et des prestations de conseil. Selon la BERD, les femmes entrepreneures recevront aussi des conseils en gestion d'entreprises visant l'amélioration de la compétitivité, ainsi que des formations, un encadrement et des services de networking.

Elles auront, par ailleurs, accès à l'autodiagnostic en ligne de la BERD, Business Lens. Cet encadrement permettra aux femmes entrepreneures de partager leurs expériences et de renforcer leur leadership.

Intervenant lors de la cérémonie de lancement, à laquelle ont assisté des dizaines de femmes entrepreneures et chefs d'entreprise, Claudia Wiedey, ambassadrice, chef de la délégation de l'Union européenne au Maroc, a indiqué que ce programme se veut un levier pour la promotion d'une croissance inclusive et de l'entrepreneuriat féminin, "afin qu'aucune femme ni aucune fille ne soient laissées de côté".

Elle a noté que les entreprises appartenant aux femmes enregistrent en moyenne des bénéfices mensuels inférieurs de 30% des ceux enregistrés par les entreprises appartenant aux hommes. Ce manque de performance s'explique par "le manque du capital, le choix du secteur d'activité, les pratiques commerciales, les problèmes administratifs et les préjugés", a-t-elle expliqué.

De son côté, la directrice de la BERD pour le Maroc, Marie-Alexandra Veilleux-Laborie, a relevé que seulement un quart des femmes en âge de travailler sont dans la vie active au Maroc, que les femmes représentent 10 à 12% des entrepreneurs, que moins de 10% des entreprises cotées au Maroc ont une ou plusieurs femmes aux postes de prise de décision, et que seulement 50% des entreprises dirigées par des femmes disposent d'un compte bancaire.

Maroc

Un expert de l'ONU sur l'indépendance des juges et des avocats pas en mesure d'effectuer une visite au pays

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur l'indépendance des juges et des avocats, Diego… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.