11 Mars 2019

Sénégal: Commissaire Tabara Ndiaye - «Des réflexions sont en cours pour que les deux corps travaillent en synergie»

La ligne de démarcation entre zone police et zone gendarmerie est en passe de devenir un vieux souvenir au Sénégal. Mieux, la fusion entre la Police nationale et la Gendarmerie peut bel et bien être effective car des réflexions sont en train d'être menées par les autorités en charge de la question pour que les deux corps travaillent en synergie. La porte-parole de la Police nationale, le Commissaire Tabara Ndiaye, en a fait la révélation sur la Rfm, hier dimanche.

«On espère bien d'ici peu qu'il y aura fusion, que les deux corps (la Police et la Gendarmerie, ndlr) vont travailler. En tout cas l'autorité y pense réellement et c'est dans l'intérêt de tout le monde qu'il n'y ait plus cette séparation de secteur, zone police, zone gendarmerie, que les gens travaillent en synergie».

C'est la porte-parole de la Police nationale, le commissaire Tabara Ndiaye, qui annonce ainsi la possibilité d'une fusion des forces entre la Police nationale et la Gendarmerie pour une efficacité dans les interventions et actions de sécurisation des personnes et de leurs biens.

Seulement, s'empresse de préciser Tabara Ndiaye, l'invitée de l'émission Grand Jury de la Rfm d'hier dimanche, ce projet est actuellement, en phase de réflexion. «Pour l'instant, on est en phase de réflexion, les stratégies ne sont pas encore définies.

Mais, c'est sûr qu'à l'issue, il y aura quelque chose qui va arranger tout le monde, ce sera dans l'intérêt de tout le monde».

En outre, le porte-parole de la Police nationale n'a pas manqué de saluer la percée des femmes de tenue, en ce mois qui leur est dédié, qui occupent désormais des postes de responsabilité au sein des corps de défense et de sécurité nationale, comparé au nombre de femmes recrues dans les années 80. A l'en croire, environ 500 femmes portent l'uniforme, soit près de 9% de l'effectif de la Police nationale.

D'ailleurs, «il y a 27 femmes commissaires, 6 femmes officiers et 110 femmes sous-officiers», informe Commissaire Tabara Ndiaye. Et d'ajouter: «nous acceptons toutes que nous sommes des femmes, nous avons notre touche féminine à apporter.

Et puis que chacun fasse ce qu'il doit faire... Ce serait bien de ne pas se faire une fixation ni sur leur taille ni sur leur capacité physique», conseille celle qui porte la parole de la Police nationale.

Sénégal

Poursuite du compagnonnage dans Benno Bokk Yakaar - Les jeunes votent la continuité

Au moment où certains analystes spéculent sur la fin du compagnonnage dans la coalition… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.