11 Mars 2019

Mali: Diplomatie - Yaya Sangaré au Congo pour s'enquérir de la situation des Maliens

Le ministre des Maliens de l'Extérieur et de l'intégration africaine, en séjour à Brazzaville, a échangé avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l'étranger, Jean-Claude Gakosso.

Interrogé sur le contenu de leur entretien, Yaya Sangaré a dit être à Brazzaville dans le cadre d'une mission d'évaluation générale de la situation de ses compatriotes résidant au Congo.

Les échanges directs avec la communauté malienne lui ont laissé une meilleure impression. « Je ne pouvais pas repartir sans venir remercier les autorités congolaises et, notamment, le chef de l'Etat, Denis Sassou N'Guesso. Car, c'est grâce à lui que les Maliens vivent ici en paix et en toute sécurité. Ils me l'ont déclaré et, dans l'ensemble, les rapports sont très fraternels avec la population du Congo », a-t-il déclaré. Le ministre des Maliens de l'extérieur a salué l'implication du président congolais dans le règlement des conflits au niveau du continent ; allusion faite à son statut de président du Comité de pilotage de la crise libyenne.

Par ailleurs, Yaya Sangaré a évoqué la solidarité du président congolais aux côtés de son frère du Mali, Ibrahim Boubacar Kéïta, dont le pays fait face à plusieurs menaces terroristes. Autant d'actes forts qui traduisent l'excellence des relations entre les deux Etats et entre les deux dirigeants.

Après le ministre malien, Jean-Claude Gakosso a échangé avec le coordonnateur-résident du Système des Nations unies au Congo, arrivé au terme de son mandat.

«Le ministère des Affaires étrangères est notre porte d'entrée et de sortie. J'ai pensé lui réserver la priorité de cette phase de visites d'adieux. Je n'ai pas de bilan à faire car, en tant que fonctionnaire onusien, je travaille selon un programme défini, exécuté par mon prédécesseur et par celui qui va me succéder. Le secrétaire général de l'ONU m'a affecté en Mauritanie qui sera mon nouveau poste. Je m'en vais tout en restant Congolais », a lâché le fonctionnaire onusien, Antonhy Ohemeng Boamah.

Mali

Le débat sur les unités spéciales antiterroristes est relancé

Au Mali, l'attaque de la base de Dioura, dimanche 17 mars, dans le centre du Mali, relance le débat sur les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.