Nigeria: Le processus électoral suspendu dans l'Etat de Rivers

La commission électorale a suspendu le processus de dépouillement dans l'Etat de Rivers. Elle estime que les élections ont été "gravement perturbées" à la suite de l'irruption de militaires dans un de ses centres.

Au Nigeria, le processus électoral a été suspendu après les élections du week-end. On votait samedi pour élire les gouverneurs et les représentants des assemblées locales dans 29 des 36 Etats de la fédération.

Mais l'INEC, la commission électorale, a suspendu notamment le processus de dépouillement dans l'Etat de Rivers. Elle estime que les élections ont été "gravement perturbées" à la suite de l'irruption de militaires dans un de ses centres. En réaction, des milliers de personnes ont manifesté aujourd'hui.

Tous demandent la publication de tous les résultats. Le contraire pourrait créer des tensions inutiles selon Bala Abdullahi, observateur électoral à Kano au Nigeria, interrogé par Nasiru Salisu Zango :

"C'est malheureux. Nous avons quarante-quatre gouvernements locaux à Kano. 43 ont été rendus publics. De l'anxiété inutile est créée. Si on se fie à ce qui s'est passé dans le passé, l'expérience que le public a des élections passées, cette anxiété va continuer à s'élever. Les gens vont voir des messages dans ces retards. Les acteurs de la population responsables doivent prendre conscience de ce danger et faire tout ce qui est nécessaire pour annoncer tous les résultats des gouvernements"

Pour l'heure, on connait donc une partie des résulats seulement après ces élections. Le Congrès progressiste (APC) du président Muhammadu Buhari garde notamment le contrôle de l'Etat de Lagos.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.