Algérie: Bouteflika renonce à un cinquième mandat

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika

Le président algérien a annoncé renoncer à briguer un nouveau mandat ainsi que le report sine die de la présidentielle prévue le 18 avril, et ce après deux semaines d'une contestation inédite.

Abdelaziz Bouteflika a annoncé renoncer à briguer un cinquième mandat ainsi que le report sine die de la présidentielle prévue le 18 avril.

Le président algérien, de retour dans son pays depuis hier après avoir subi des examens médicaux à Genève en Suisse, est confronté depuis deux semaines à une contestation inédite en 20 ans de pouvoir: des manifestations ont réuni dimanche des milliers de lycéens.

Et un appel à la grève générale lancé hier sur les réseaux sociaux a été largement suivi: l'ensemble des barreaux d'Algérie ainsi que les chauffeurs de transports en commun ou encore les commerçants ont renoncé au travail, à Blida, Oran, Constantine, Tlemcen ou Alger, la capitale.

Dans un message à la nation publié par l'agence officielle APS, Abdelaziz Bouteflika a précisé que la présidentielle aurait lieu "dans le prolongement d'une conférence nationale" chargée de réformer le système politique et d'élaborer un projet de Constitution d'ici fin 2019.

Dans ce texte, il s'engage "à remettre les charges et les prérogatives de président de la République au successeur que le peuple algérien aura librement élu". Autrement dit, il restera chef de l'Etat jusqu' à l'expiration de son mandat le 28 avril 2019.

Abdelaziz Bouteflika explique aussi qu'en annulant la présidentielle du 18 avril, il satisait une demande que les Algériens ont été nombreux à lui adresser".

Deux annonces qui ont été accueillies par de nombreux klaxons dans le centre d'Alger.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.