Il faut des maires instruits et compétents pour stimuler le changement dans les villes éthiopiennes

6 Mars 2019

Addis-Abeba — Un atelier de renforcement des capacités multipartite de trois jours destiné à soutenir la mise en place d'institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux du système de gouvernance urbaine éthiopien, débute à Addis-Abeba aujourd'hui, sous le thème « Leadership en transformation pour le développement urbain durable ».

Dans un discours lu en son nom, le Ministre éthiopien du développement urbain et de la construction, Tazer Tazer Gebre-Egziabher, félicite les Nations Unies d'avoir organisé cet atelier qui, dit-il, aidera sans doute son ministère à former et à perfectionner les dirigeants urbains du pays.

« L'un de nos piliers importants au sein du ministère consiste à former et à perfectionner des leaders de la transformation urbaine. Nous avons 10 piliers supplémentaires, mais le fondement de tous est la capacité à diriger. Notre succès et notre échec dépendent de leurs performances », dit-il.

M. Gebre-Egziabher indique qu'il est urgent de trouver des maires instruits et compétents pour combler le fossé entre la réalité et la vision des villes éthiopiennes.

« Nous devons travailler pour avoir des maires habilités, démocratiques et métamorphosés, synonyme d'agents de changement. Ce changement doit être transformationnel. Il existe actuellement un énorme fossé entre la réalité et la vision de nos villes. Pour réduire cet écart, nous devons nous transformer nous-mêmes et nos partisans au-delà de l'intérêt personnel », avoue-t-il.

Le ministre ajoute que les maires doivent viser des objectifs collectifs et non individuels.

« Seuls des maires altruistes et conscients peuvent transformer nos villes. Nous devons comprendre le défi que représente la gestion du changement par rapport à la viabilité », dit-il, ajoutant qu'il est heureux que les experts de la Commission économique pour l'Afrique, de DESA et du PNUD incitent les dirigeants urbains à mieux connaître leurs rôles, leur valeur et leur importance de leadership dans la transformation de leurs villes.

L'atelier, fait-il savoir, permettra également aux participants d'en apprendre davantage sur les Objectifs de développement durable et de partager leur expérience dans la mise en œuvre, ajoutant que son ministère continuera de travailler avec les Nations Unies pour renforcer l'expérience des dirigeants urbains.

Pour sa part, Alessandra Casazza, Représentante de l'ONU, précise que le Programme de développement durable à l'horizon 2030 offre une occasion unique et sans précédent de créer un monde plus prospère, plus juste et plus vert.

« Nous sommes donc très heureux que les ODD soient au cœur de cet atelier de formation cette semaine, car la plupart des investissements destinés à promouvoir le développement durable seront

réalisés au niveau local et seront dirigés par les villes, les municipalités et les gouvernements locaux », mentionne-t-elle.

En fait, dit-elle, 65% des 169 cibles des ODD ne seront pas atteints sans la participation des gouvernements locaux et régionaux.

« Alors que l'Éthiopie s'urbanise, les dirigeants locaux et leurs administrations sont dans une position privilégiée pour identifier les populations exclues, marginalisées et discriminées et pour prendre des mesures concrètes pour résoudre les problèmes structurels qui entretiennent leur condition d'exclusion », déclare Mme Casazza.

Elle indique que l'ONU est déterminée à continuer de collaborer étroitement avec l'Université métropolitaine d'Addis-Abeba et l'Association des villes éthiopiennes afin de renforcer la capacité des gouvernements locaux à mettre en œuvre le Programme 2030.

Le Président de l'Université métropolitaine, Berehanemeskel Tena, dit que l'atelier a pour mission de renforcer la capacité de mise en œuvre institutionnelle de l'Éthiopie en vue de réaliser les Objectifs de développement durable.

« Je suis convaincu que les participants suivront les directives et les stratégies pour informer leurs dirigeants à tous les niveaux institutionnels du système de gouvernance urbaine éthiopien afin qu'ils soient efficaces, responsables et inclusifs », indique-t-il.

L'atelier vise à préparer les responsables municipaux à contribuer à la mise en place d'une bonne gouvernance urbaine démocratique et à la promotion d'un engagement actif de la population urbaine. Il vise également à les aider à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives en faveur du développement durable, à fournir un accès à la justice pour tous et à mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux pour atteindre l'Objectif 16 des ODD.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.