12 Mars 2019

Sénégal: Prise en charge des malades - Le Pr Daouda Ndiaye met en place un hôpital mobile

« Un hôpital mobile avec tous les spécialistes de la santé », c'est le programme mis en place par le professeur Daouda Ndiaye, chef du service de parasitologie de l'hôpital Aristide Le Dantec. Selon ce dernier, la mission est de sillonner tout le pays pour apporter les soins nécessaires aux populations les plus défavorisées.

Le professeur Daouda Ndiaye a décidé de s'investir pour rendre les soins plus accessibles aux populations, surtout les plus défavorisées.

A cet effet, le médecin a mis en place un hôpital mobile qui va sillonner des localités afin d'offrir des consultations gratuites allant de la médecine générale, gynécologique, pédiatrique, de la cardiologie, gériatrie, biologie, radiologie à la dermatologie entre autres, mais aussi d'apporter réconfort avec la distribution de médicaments. «

La population est très demandeuse de soins, aujourd'hui en tant que universitaires, nous devons œuvrer davantage sur l'offre de soin.

L'Etat a lui seul, ne peut pas tout faire, voilà pourquoi, nous avons jugé nécessaire d'amener la santé vers la population à travers cet hôpital mobile » a-t-il fait entendre.

Et de poursuivre : « avec cet hôpital, les populations n'ont rien à envier aux autres malades qui se rendent dans les structures de santé. Il y a le matériel de dernière génération qui permet de poser le diagnostic et de prendre en charge le malade dès les premières heures avant d'être référé aux structures».

Pour cette première étape de sa mission, le professeur Ndiaye a choisi de s'investir dans son fief natal à Pikine Guinaw rail. Des activités qui se déroulent les Week end. « Cet hôpital aura une envergure nationale.

Nous avons décidé de commencer par la banlieue. Et nous avons le soutien de nos pairs universitaires qui ont décidé de nous accompagner dans cette mission» t-il fait savoir.

Et de renchérir : « l'hôpital mobile est devenu une réalité car, pendant la consultation deux cas graves ont été décelés. Ces deux personnes souffraient du cœur et ne pouvaient pas rester une heure de plus avec eux.

Elles ont été acheminées dans d'autres structures pour une prise en charge plus approfondie. C'est là où réside l'importance de mettre en place des hôpitaux mobiles pour sauver des vies».

Revenant sur la gestion de la santé dans le pays, le professeur Daouda Ndiaye a soutenu que certes, il existe des inégalités dans la répartition du personnel soignant, des spécialistes, des structures mais on peut se prévaloir d'avoir un bon système.

« Nous avons de très performants médecins dans tous les spécialistes, seulement, le nombre est insuffisant face à la demande. Il faudrait en former davantage mais aussi équiper certaines structures de santé pour réduire les temps d'attente».

Sénégal

"Le Sénégal gagne en visibilité à Cannes" (Hugues Diaz)

L'une des premières retombées de la présence du Sénégal au 72 e festival de Cannes… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.