12 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Amélioration de la mobilité urbaine - Voici les 6 échangeurs qui vont changer Abidjan

L es autorités ivoiriennes ne vont pas lésiner sur les moyens pour améliorer la mobilité urbaine à Abidjan. Récemment, à la faveur de la cérémonie de présentation du 8ème rapport de la Banque mondiale sur la situation économique de la Côte d'Ivoire avec pour thème : « Améliorer la mobilité urbaine à Abidjan », le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Koné, représentant le Premier ministre, a fait part de ce qui sera fait pour aider les populations à avoir accès à des infrastructures routières et à des services de transport durables et de qualité.

Koné a cité l'élargissement du Boulevard de Marseille, la construction du 4ème pont devant relier les communes du Plateau et de Yopougon, la construction des échangeurs des carrefours Solibra, Akwaba à Port-Bouët, Orca et Palmeraie sur le boulevard François Mitterrand, carrefour Duncan sur le boulevard Latrille aux Deux-Plateaux, Abobo-gare au rond-point de la Mairie.

A cela s'ajoutent l'aménagement de l'autoroute périphérique ou « ceinture d'Abidjan », dénommée « la Y4 », le dédoublement de l'autoroute Sortie Est Yopougon-Anyama (route de la prison civile), le dédoublement de l'autoroute de sortie Ouest, etc.

Selon lui, au-delà des infrastructures, il sera procédé à la construction de gares routières et communales, notamment la gare de fret de Yopougon sur 105 hectares. Les efforts de renouvellement du parc automobile entameront également leur phase de croisière avec l'intensification des opérations de concessions de véhicules neufs aux transporteurs via le leasing (crédit-bail).

A en croire Adama Koné, la problématique de la mobilité dans la ville d'Abidjan trouvera certainement aussi une solution grâce notamment au projet de « Bus Rapid Transit » (BRT) dont les travaux ont été lancés et devront permettre, à terme, de transporter 50 000 personnes ou plus aux heures de pointe, et plus de 175 millions de passagers par an.

Par ailleurs, le Train urbain d'Abidjan, appelé « Métro d'Abidjan », est aujourd'hui une réalité avec le bouclage du financement et le lancement des travaux de la ligne 1. Pour le ministre, les perspectives de développement des infrastructures et services de transport en Côte d'Ivoire sont bonnes et nécessitent, en conséquence, d'importants capitaux.

Aussi pour faire face à ces importants besoins de financement, le Gouvernement prévoit tirer profit des différents modes de financement, notamment avec les Partenariats PublicsPrivés (PPP). Ce qui a été déjà fait Adama Koné a par ailleurs rappelé les actions entreprises par le gouvernement ivoirien pour soulager la population ivoirienne.

Ainsi, au niveau des infrastructures de transport, les efforts se sont concentrés sur la construction ou la réhabilitation des routes et des ponts avec les principales réalisations que sont la construction du Pont Henri Konan Bédié (HKB), la réhabilitation de la voie express Mohamed VI AboboAnyama, la construction des échangeurs de la Riviera 2 et du Boulevard Valery Giscard d'Estaing (VGE) et la réhabilitation de la voirie dans toutes les communes d'Abidjan.

En ce qui concerne la qualité du transport urbain, les actions menées, comprennent, entre autres, la sensibilisation des transporteurs à l'utilisation, pour les taxis, du carburant super en remplacement du gasoil, la libéralisation du transport lagunaire avec l'avènement de deux opérateurs privés pour une flotte avoisinant la vingtaine de bateaux-bus, avec pour objectif de désengorger le trafic routier.

S'agissant du renouvellement du parc automobile, il importe de mentionner la création du Fonds de Développement du Transport Routier (Fdtr) pour faciliter l'accès des transporteurs au crédit pour l'acquisition de véhicules de transport neufs (cars, mini-cars et taxis) équipés de système de paiement électronique et d'un GPS, facilitant la géolocalisation, et la mise en œuvre de la réforme encadrant fermement l'âge des véhicules importés selon le type.

Au titre du transport public, le Gouvernement a décidé de renforcer la présence de la Sotra avec l'acquisition de 500 bus par an, sur une période de 4 ans ; soit 2 000 nouveaux bus à l'horizon 2020.

Au chapitre de la gouvernance du secteur, il convient de citer la ratification de la plupart des conventions internationales, l'adoption du Schéma Directeur d'Urbanisation du Grand Abidjan, la mise en place ou la redynamisation de structures spécialisées tels que l'Observatoire de la fluidité des transports (Oft), l'Office pour la sécurité routière (Oser), le Fonds d'entretien routier (Fer), le Fonds de développement du transport routier (Fdtr) et la réactivation de la Commission technique spéciale de suspension et de retrait de permis de conduire.

Cote d'Ivoire

Résolutions du Conseil des Ministres de l'UMOA tenue à Dakar, le 22 mars 2019

Le Conseil des Ministres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a tenu sa première… Plus »

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.