12 Mars 2019

Cameroun: Mafia, népotisme et guerre de réseaux à Camtel

Ce qui se passe à la Cameroon Telecommunications (Camtel), le patrimoine national relève de l'inédit dans le management des entreprises dans le monde entier.

Des nominations au sein d'une entreprise qui ne sont pas signées par le directeur général mais plutôt le président du Conseil administration et un administrateur. C'est pire que de la sorcellerie. Mais Biya À Mane Ya Fo. Le pays est tombé.

Hier, le Conseil d'administration a procédé à des nominations. Comme vous pouvez le voir le document n'est pas signé par la directrice générale, Judith Yah Sunday épouse Achidi Achu.

Or, depuis la création de cette entreprise les nominations des responsables ont toujours été signées des Directeurs Généraux. Mais cette fois le clan est prêt à tout pour paralyser le travail d'un directeur général nommé par Paul Biya.

Mme Achidi Achu voulait réduire le nombre de directions qu'elle juge budgétivore et inutile. Tenez par exemple à quoi sert une direction de la Communication digitale avec un budget de plus de 10 millions fcfa par mois sans compter le salaire et avantages de service du directeur et sous directeur. D'autres directions ont des budgets de 12 millions fcfa par mois.

Mais Mme Achidi ne savait pas que Ayem Monger Jean Claude, Conseiller à la présidence de la République, qui ne cache pas sa proximité avec Paul Biya à les bras longs. Ce voleur de la CAN 2019 en complicité avec la Ministre des postes et télécommunications ont décidé de tuer CAMTEL.

D'ailleurs l'un des proches de Libom Likeng commentant la situation à CAMTEL n'a pas manqué de dire que Biya est devenu fou parce qu'il a nommé une anglophone à CAMTEL. C'est leur maison quoi! Le pays les appartient.

Dans ces dernières nominations figurent Les épouses des pontes du régime à l'instar de Mme Atanga Nji (sans diplôme comme son bandit de mari).

Les enfants de l'élite prédatrice ( Nganou Djoumessi, Libom li Likeng et autres prévaricateurs) sont là aussi bien positionnés.

Tout le monde est formel ce matin à CAMTEL. Ces nominations ont été faites par la ministre Libom Li Likeng, son homme lige le PCA Mohamadou Saoudi et un autre grand bandit : Ayem Mauger, conseiller technique chargé des affaires économiques du Ngoh Ngoh et membre du conseil d'administration depuis...1996 ( soit 23 ans).

Toujours Ayem. Autant dire qu'avec cet individu, dont le nom est cité dans tous les scandales de milliers de milliards détournés des projets de la CAN, on ne sort pas de l'auberge.

101 Sous directeurs. Les nominations n'ont rien changé car c'est le changement en apparence mais la continuité en réalité. Il n'y a qu'un un jeu de chaises.

Vraisemblablement même s'il est évident que Mme Achidi Achu n'est pas blanche neige et connaît bien cette mafia, il apparaît qu'elle est otage d'un réseau constitué du minpostel, PCA et de la présidence. Avec cette équipe maintenue, CAMTEL ne peut que continuer son immersion.

La compétence a foutu le camp dans cette boîte et la méritocratie a été inhumée. Comment expliquer qu'on nomme des personnes à des postes de responsabilités techniques sans tenir compte du profil ?

Que peut faire un ingénieur en transmissions dans un poste de sous directeurs des réseaux IP ?Un ingénieur en télécommunications à un poste de sous directeur de l'énergie et de environnement ?

Je comprends pourquoi certains n'hésitent plus à dire qu'il y'aura la guerre dans le pays là. Quand tu vois ce genre de choses que tu sois pro Biya ou Anti Biya tu constates que certaines personnes ont décidé de tuer le pays.

Non mais vous exagérez. Fermez CAMTEL ou vendez les bêtises vous prenez une fois l'argent de ça.

Mais il y'a un homme qu'il faut absolument mettre en prison: David NKOTTO Émane.

Cameroun

L'enquête promise devrait être indépendante

Des militaires camerounais ont semé la terreur dans la région anglophone du Nord-Ouest le 15 mai 2019,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Africa Info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.