12 Mars 2019

Algérie: Réactions mitigées après l'annonce de Bouteflika

Photo: allafrica.com
Marche des Algériens contre le régime actuel.

Le président Abdelaziz Bouteflika a fait savoir qu'il ne briguera pas un cinquième mandat. Il en a profité pour annoncer le report de la présidentielle initialement prévue le 18 avril prochain.

Au pouvoir depuis une vingtaine d'années, le président et son régime font face depuis des semaines à de nombreuses contestations menées essentiellement par les jeunes. Agé de 82 ans, Abdelaziz Bouteflika est handicapé par un accident vasculaire cérébrale survenu en 2013.

A Alger hier soir la nouvelle concernant le fait que l'actuel président renonce à un cinquième mandat a été accueillie avec beaucoup d'enthousiasme, mais peu de temps après l'euphorie a été remplacée par le scepticisme.

Le président Bouteflika a appelé ses concitoyens à le soutenir dans ses décisions. Un soutien qui lui est apparemment refusé comme en témoigne ces quelques réactions recueillies dans la rue hier soir à Alger."Nous serions contents de voir ce gouvernement dégager. Nous aimerions voir partir ce gang qui laisse les jeunes s'enfuir sur de petits bateaux," assène ce jeune.

"Nous voulons un changement radical, le peuple ne veut plus de ce système ! 20 ans, c'est trop," scande cet autre jeune. "Nous ne voulons pas que les élections soient reportées, nous ne voulons pas d'un cinquième mandat, nous rejetons ce système, nous en avons marre, nous sommes fatigués, la jeunesse est perdue, l'économie est à terre, il n'y a pas d'accès aux soins de santé. Si nous avions ici ce dont nous avons besoin, le président n'irait pas en Suisse pour se faire soigner," conclut ce jeune homme dans la foule.

Dans la presse française ce mardi, l'on se réjouit des « annonces démocratiques » du président algérien, mais l'appel à la vigilance contre un éventuel leurre destiné à faire gagner du temps au président algérien reste d'actualité.

Algérie

Le rêve brisé de Mané

En haranguant le public sénégalais pendant l'échauffement, Sadio Mané avait clairement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.