12 Mars 2019

Congo-Brazzaville: Economie numérique - Un hub de paiement digital pour optimiser les recettes de l'Etat

Les grandes, petites et moyennes entreprises qui effectuent les opérations de transactions financières doivent désormais reverser une commission de 1% à l'Etat, comme cela est inscrit dans la loi de finances 2019.

Pour permettre la concrétisation et la pérennisation de la source de revenu issue de la redevance sur les transactions électroniques, le gouvernement compte mettre en place le projet Hub de paiement digital. Il consiste, entre autres, à automatiser la collecte des recettes liées aux transactions électroniques et d'en contrôler les flux, afin d'empêcher les opérateurs de présenter des chiffres d'affaires factices. Ce projet assure, en outre, l'interconnexion des institutions financières et de crédits, puis les microfinances.

En effet, une réunion technique sur les modalités de mise en place de ce projet s'est déroulée le 11 mars, à Brazzaville, en présence de Léon Juste Ibombo, ministre des Postes, télécommunications et de l'économie numérique. Comme inscrit dans la loi de finance 2019, 1% de commission des transactions en monnaie électronique doit revenir à l'Etat congolais. Ainsi, selon une projection faite par le ministère des Postes, télécommunications et de l'économie numérique, environ trente-quatre milliards FCFA en trois ans, soit un peu plus de onze milliards par an, pourraient être encaissés par l'Etat et contribuer au budget de celui-ci.

« Ceci révèle l'importance non seulement du projet, mais aussi et surtout du comité technique interministériel qui doit veiller à sa réussite », a précisé Léon Juste Ibombo

Le comité technique interministériel est constitué des représentants du ministère des Finances, de l'Agence de régulation des postes et des communication électroniques, de la direction générale du Développement de l'économie numérique, du groupement de sociétés congolo-indiennes Fss-Exact-It.

Ce sont ces entreprises qui s'occupent de l'édition des logiciels et applications destinés aux banques et services financiers. Ce comité dirigé par Léon Juste Ibombo a pour missions de suivre et évaluer le projet Hub de paiement digital, d'examiner le rapport mensuel élaboré par les sociétés précitées sur la redevance prélevée et reversée à l'Etat, d'examiner les difficultés du projet pendant son déploiement et bien d'autres.

Notons que le comité technique interministériel a été mis en place par la note n°0006 /MPTEN-CAB /19. C'est la Congolaise de Bank qui assurera la conciliation des redevances récoltées par le projet Hub de paiement digital.

Le ministre Léon Juste Ibombo a assuré que la mise en place du Hub digital requiert trois acteurs : l'opérateur technique qui apporte et installe sur fonds propres la technologie numérique; le régulateur ensuite, notamment l'Agence de régulation des transferts de fonds qui répertorie, autorise et régule les opérations de transfert de fonds et veille à leur régularité; enfin, l'Etat qui perçoit la redevance.

Congo-Brazzaville

Alfred Raoul, grand homme d'État congolais - Vingt ans après sa disparition

Il aurait eu 81 ans cette année. Alfred Raoul est décédé le16 juillet 1999. En… Plus »

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.