12 Mars 2019

Congo-Brazzaville: Recherche scientifique - La zone agronomique d'Oyo en quête du dynamisme

Le ministre de tutelle, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, s'est rendu sur le lieu, le 9 mars, pour redonner de la vigueur et de l'ambition à ce site si important, a-t-on appris.

« Au niveau international, nous sommes dans un grand projet qui retient deux zones. D'abord, la zone de Loudima et ensuite celle d'Oyo qui est prise en compte et qui devrait nous donner le maximum d'encouragement dans le cadre de la recherche scientifique sur ce secteur particulier », a expliqué le ministre de la Recherche scientifique et de l'innovation technologique, au terme de sa visite .

En effet, cette zone donne la possibilité aux chercheurs agronomes d'accompagner tous ceux qui sont de la zone agronomique d'Oyo, dans le département de la Cuvette. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a promis de créer les conditions pour la mise à disposition des plants des bananiers et plantains. Un projet qui, jadis, a bien fonctionné avec celui de production des plants sains des bananiers et plantains.

En dépit de l'acidité du sol, ce projet a donné des moyens de fonctionnement de la zone. « Nous regardons et nous voulons encourager la zone et l'Institut national de recherche forestière (IRF) car ils ont toutes les capacités de par leur intelligence. Cette visite c'est pour dire aux chercheurs qu'ils sont capables de faire beaucoup de choses pour relever le défi même si autour il y a beaucoup d'opérateurs qui font un peu presque la même chose », a poursuivi le ministre.

Selon lui, l'intelligence des chercheurs de l'Institut national de recherche agronomique (IRA) devrait permettre de suivre ce qui est effectivement mis en œuvre par le gouvernement au niveau du Plan national de développement, de la culture des bananiers et d'autres pour cette zone particulière qui devrait bénéficier de ces bienfaits.

Le ministre a aussi expliqué que quand on dit zone agronomique, ce n'est pas seulement la banane et le manioc mais il y a également les éléments concernant les ressources halieutiques et l'élevage qui bénéficient de l'apport du gouvernement. Dans la zone de l'IRF d'Oyo, il a visité le massif forestier de cette localité pour voir comment il s'accroît et quels sont les services qu'il peut rendre à la population et à la nation. C'est ainsi que Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a encouragé les chercheurs de cette zone à persévérer et à s'efforcer pour que la visibilité de cet institut soit réelle et que la population ressente le besoin de s'y conformer. Il a, enfin, visité le site de Ngouéné où se trouve la zone agronomique et suivi la présentation du terrain de Biala appartenant à l'IRA avant de se rendre au site d'Opokania qui héberge la parcelle d'Azobé de l'IRF.

Congo-Brazzaville

Amélioration du système éducatif - L'Enseignement supérieur examine les annuaires statistiques

Un atelier national de validation des données statistiques 2016-2017 a été ouvert le 24 mai,… Plus »

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.