Afrique du Sud: Ramaphosa au Zimbabwe pour discuter coopération économique

Président Cyril Ramaphosa

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a rencontré son homologue Emmerson Mnangagwa ce mardi. 45 accords bilatéraux ont été signés. Une visite qui s'effectue alors que le Zimbabwe est à genoux économiquement.

La semaine dernière l'Union européenne ainsi que les Etats-Unis ont renouvelé leurs sanctions contre Harare. Et le président Mnangagwa tente désespérément d'obtenir une aide financière pour relancer l'économie.

Sur son compte Twitter, Cyril Ramaphosa publie la vidéo de son arrivée à Harare en remerciant son homologue zimbabwéen pour son « accueil chaleureux et dynamique.

Le Zimbabwe abrite de nombreux Sud-Africains qui ont passé de nombreuses années en tant qu'invités du peuple zimbabwéen pendant la lutte contre le colonialisme et apartheid. En effet, nous nous sentons chez nous ici », écrit-il.

Your Excellency President @EDMnangagwa thank you for a warm and most vibrant welcome. Zimbabwe is home to many South Africans who spent many years as guests of the Zimbabwean people during the struggle against colonialism and

apartheid. Indeed we feel at home here. pic.twitter.com/7UoZJOoSVQ

President Cyril Ramaphosa 🇿🇦 (@CyrilRamaphosa) 12 mars 2019

Au centre de la visite de Cyril Ramaphosa à Harare : une aide financière de Pretoria. Depuis son élection l'année dernière, le président zimbabwéen promet un redressement de l'économie, un retour des investisseurs qui ne s'est pas concrétisé.

Emmerson Mnangagwa a tenté d'obtenir des aides auprès des principaux bailleurs, mais sans succès. Fortement endetté, Harare est inéligible auprès du FMI ou de la Banque Mondiale. Mnangagwa s'est donc tourné vers son voisin.

Lors d'une conférence de presse conjointe ce matin, il a réitéré sa détermination à relancer l'économie de son pays, rappelé les réformes mises en place par son gouvernement depuis son arrivée, appelé à la solidarité régionale, tout en vilipendant les sanctions internationales qu'il juge injustes.

« Nous ne réussirons pas seuls, pas sans l'aide d'amis comme l'Afrique du Sud », a-t-il lancé au président sud-africain.

Cyril Ramaphosa a eu une réponse prudente : « L'Afrique du Sud est prête à soutenir le Zimbabwe dans ses efforts de relance économique dans la mesure de ses moyens », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse en soulignant que l'Afrique du Sud émerge elle-même d'une période difficile.

Mais pas un mot d'une offre concrète d'assistance. En décembre dernier, Pretoria avait décliné une demande de Harare de crédit d'urgence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.