12 Mars 2019

Angola: Les Etats-Unis satisfaits des réformes entreprises par João Lourenço

Luanda — Les Etats-Unis ont réaffirmé mardi qu'ils étaient positivement surpris par les réformes et la lutte contre la corruption initiées par le Président de la République d'Angola, João Lourenço.

Selon le secrétaire d'État assistant américain aux Affaires africaines, Tibor Nagy, lors d'une téléconférence à partir de Kigali, capitale du Rwanda, "les États-Unis et le monde en général ont été surpris par les actions du Président João Lourenço dans la lutte contre la corruption. , bien qu'il reste encore beaucoup à faire et les plaintes pérennes".

La téléconférence suivie à partir de l'ambassade des États-Unis à Luanda a été convoquée pour annoncer la visite du secrétaire d'État adjoint John Sullivan en Angola, dimanche et lundi, en provenance de l'Afrique du Sud, pour évaluer la coopération bilatérale et maintenir des contacts avec les organisations de défense des droits de l'homme.

Il a déclaré que le secrétaire d'État adjoint débattrait avec le Président João Lourenço, des questions liées à la sécurité, "l'accord de dialogue stratégique" et les questions environnementales, visant à renforcer les relations avec l'Angola, considérée en en général comme très positives".

Tibor Nagy a salué le partenariat avec l'Angola et réaffirmé l'intérêt d'aider à rétablir la confiance des investisseurs, ainsi qu'à accroître les échanges commerciaux et les investissements sur le sol angolais.

Il a estimé prématurée et "incorrecte" toute approche sur des banques correspondantes en ce qui concerne la facilité d'acquisition de la monnaie américaine, le dollar, car il n'y a toujours pas de décision à ce sujet.

Sur le commerce avec l'Angola, les États-Unis et son Président estiment que les exportations d'aluminium et d'acier menacent la sécurité nationale des États-Unis sans fournir de détails.

Il a dit que les Etats-Unis estimaient que la gouvernance du Président Maduro au Venezuela était décevante et pouvait être considérée comme un crime contre son peuple, même si des pays comme l'Afrique du Sud avaient voté contre la position américaine.

En ce qui concerne l'extradition de l'ancien ministre des Finances du Mozambique détenu en Afrique du Sud, il espère que les deux parties respecteront le traité conclu entre les deux pays.

Il a indiqué que les États-Unis soutenaient l'ouverture de l'espace politique en Éthiopie et soutenaient les négociations avec les partis d'opposition visant à consolider la démocratie dans le pays.

Il a appelé à un "dialogue national illimité" pour mettre fin à la crise au Cameroun, qui inquiète le monde à cause des arrestations d'opposants et des souffrances des populations.

Tibor Nagy a ajouté que les Etats-Unis recherchaient un pays susceptible de servir de modèle pour la mise en œuvre d'accords de libre-échange, à l'instar de ce qui se passe avec le Maroc.

Le secrétaire d'État assistant aux Affaires africaines a jugé le partenaire africain "très important", malgré des domaines dans lesquels il n'y a pas d'accord.

Angola

Le Groupe Radisson veut construire cinq hôtels à Luanda

Cinq hôtels de 3 à 5 étoiles devraient être construits dans le pays dans les prochaines… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.