13 Mars 2019

Ile Maurice: Meurtre à Villebague - Le sexagénaire est mort étranglé, conclut l'autopsie

Ils sont à couteaux tirés depuis longtemps pour une histoire de litige concernant un terrain, et l'affaire a connu une fin tragique. Le corps de Shobanand Bhoyro a été retrouvé hier, mardi 12 mars, à la Nicolière. La victime portait des blessures et était bâillonnée. Rutil Sookun, un habitant de Villebague et voisin du sexagénaire, est le principal accusé. Le père du suspect a également été arrêté.

Lorsqu'il a été retrouvé mort par les policiers, Shobanand Bhoyro avait la bouche recouverte de scotch. Autour de sa nuque, un morceau de tissu. La victime, âgée de 62 ans, n'a pas donné signe de vie depuis le lundi 11 mars. Ses proches ont alerté la police car ce n'était pas dans les habitudes de cet employé de la Mauritius Ports Authority de disparaître pendant des journées entières.

Les soupçons se sont tout de suite tournés vers ses voisins. La raison: peu de temps auparavant, Shobanand Bhoyro avait consigné une déposition contre eux. Il avait raconté aux policiers qu'il s'était fait copieusement insulter par Rutil Sookun et son père. Interpellés et cuisinés par les enquêteurs, le principal suspect est passé aux aveux.

Il est revenu sur les détails de son acte. Aux policiers, Rutil Sookun a expliqué qu'il a tabassé Shobanand Bhoyro alors que ce dernier était en route pour son domicile. Pour masquer les bruits, il avait mis son camion en marche et avait laissé tourner le moteur. Par la suite, il s'est débarrassé du cadavre à La Nicolière. Le portable de la victime a été jeté dans un champ de canne à Flacq.

L'opération de recherche de la dépouille à La Nicolière était menée par la Criminal Investigation Division (CID) de Piton dirigée par l'inspecteur Sungaralingum et le sergent Jugoo. Les hommes de la CID de Terre-Rouge, menés par par le l'inspecteur Derochoonee et le sergent Reedoye, ont aussi participé. La CID de Pamplemousses, sous la houlette de l'inspecteur Ramburrun et la Field Intelligence Office Northern, menée par le sergent Arnasala, étaient également sur place. L'aide du GIPM a été sollicitée. Le portable de Shobanand Bhoyro a aussi été retrouvé hier.

L'autopsie pratiquée hier par le médecin légiste de la police, le Dr Maxwell Monvoisin, a attribué le décès du sexagénaire à une strangulation.

L'enquête est placée sous la supervision de l'ACP Dawoonarain, Divisional Commander Northern et du surintendant de Police Behary.

Ile Maurice

À l'ONU, Londres sommé de rendre les Chagos à l'île Maurice

Le Royaume-Uni va-t-il finalement abandonner sa souveraineté sur les Chagos ? C'est en tout cas ce que lui… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.