13 Mars 2019

Madagascar: Malnutrition chez les enfants - Essai de « l'alimentation interactive » à Amparafalavola

La malnutrition atteint des milliers d'enfants à Madagascar malgré les efforts de lutte menés par les divers acteurs.

La prévalence du petit appétit est encore élevée chez les jeunes enfants Malagasy. Les efforts dans la promotion des aliments renforcés sont une chose, arriver à faire consommer les enfants de la quantité nécessaire en est une autre.

Les acteurs de la lutte contre la malnutrition à Madagascar ont à maintes reprises avancés divers moyens censés permettant d'endiguer le fléau une bonne fois pour toute. La situation actuelle est toutefois inquiétante. Le problème de la malnutrition et des carences en micronutriments tels que le fer et la vitamine A, demeurent des soucis de santé publique. Il conviendrait toutefois de noter que malgré la situation actuelle, des efforts ont été menés par les diverses parties prenantes. Entre autres, la promotion de farine fortifiée de bonne qualité nutritionnelle, la sensibilisation sur les bonnes pratiques nutritionnelles pour les femmes et mères des diverses régions du pays, la campagne de sensibilisation et d'information sur la lutte en question de lutte contre la malnutrition.

Les travaux de recherches devant être menés par le GRET et plusieurs partenaires sur la promotion d'une stratégie intégrée pour prévenir les malnutritions chez les jeunes enfants, entrent dans le cadre des efforts menés par les acteurs. « L'idée consiste à faire la promotion de l'alimentation interactive. Une innovation dans la recherche de solution pérenne dans la lutte contre la malnutrition étant donné que la stratégie consiste à renforcer les interactions positives entre mère et enfant » a expliqué Andrianiaina Razafindratrima, chargé de mission au niveau du GRET à l'hôtel Ibis hier. L'alimentation interactive ou responsive feeding se veut dans ce cas, être le « renforcement des stratégies de promotion de la consommation des farines fortifiées, ainsi que de celles visant à la promotion de bonnes pratiques d'hygiènes, de soins mais surtout nutritionnelles ».

Perspectives. Amparafaravola a été choisi pour mener l'étude en question durant neufs mois. Financée par l'Union Européenne, mise en œuvre par le GRET et des partenaires tels que l'IRD, le ministère de la santé, l'ONN ou encore le LABASAN, l'étude en question consiste à évaluer l'efficacité de la stratégie intégrée. Cette dernière se reposant sur la promotion de l'alimentation interactive. Andrianiaina Razafindratrimo de noter : » nous pensons que la promotion du responsive feeding sera l'élément clé de la lutte contre la malnutrition. Les autres stratégies ont démontré qu'elles peuvent avoir des résultats positifs mais qu'il manquait quelque chose qui pourrait être attribuée partinulièrement à l'enfant durant le repas« . Pessimiste, le chargé de mission auprès du GRET de renchérir : »les résultats positifs devraient être appliqués dans les stratégies déjà existantes de la lutte contre la malnutrition.

Nous espérons pouvoir les vulgariser auprès des divers acteurs de la lutte étant donné qu'ils sont en recherche constante de solution aux problématiques de la malnutrition ». La confiance de notre interlocuteur en la stratégie a été telle qu'il envisage une possibilité d'inclure celle-ci dans la politique nationale de lutte contre la malnutrition. Des initiatives ont été menées pour éradiquer le phénomène de malnutrition à Madagascar. La situation actuelle démontre toutefois que l'objectif est loin d'être atteint. A suivre.

Madagascar

Diplomatie - Raffermissement des liens entre Madagascar et l'Italie

Poignée de main entre le Directeur Exécutif du Programme Alimentaire Mondial (Pam), David Beasly (à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.