13 Mars 2019

Ile Maurice: Medine - Des employés pourraient bloquer la fermeture

Pour une fois, une compagnie ne pourra fermer ses portes sans que des employés ne donnent leur accord. Cela dans le cas de la fermeture éventuelle de la sucrerie de Medine. Selon Serge Jauffret, négociateur de l'Union of Artisans and Allied Workers of Cane Industry (UAAWC), jusqu'ici, la compagnie sucrière a suivi de nombreux points contenus dans le Blueprint sur l'industrie sucrière. Mais certains cas concernant des employés restent en suspens.

Le syndicaliste explique qu'il y avait une demande pour rehausser le statut de 67 employés, avant l'annonce de la fermeture de la sucrerie. C'est-à-dire améliorer leurs conditions d'emploi et aussi leur accorder des promotions. La Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) avait été sollicitée et cette autorité avait demandé à la sucrerie d'intervenir en faveur des travailleurs. Quarante d'entre eux ont obtenu satisfaction et le cas des autres 27 reste en suspens.

L'UAAWC a réclamé l'intervention du ministère du Travail et des relations industrielles. Toutefois, selon Serge Jauffret, la balle est dans le camp des travailleurs. Il cite le paragraphe 27 du Blueprint au sujet de la fermeture d'une usine qui se lit ainsi : «Permission shall be granted in accordance with the relevant provisions of the relevant legislation and once all concerned parties have signified their agreement.» Donc, selon le syndicaliste, si les employés n'obtiennent pas satisfaction, ils ne donneront pas leur accord.

Ile Maurice

À l'ONU, Londres sommé de rendre les Chagos à l'île Maurice

Le Royaume-Uni va-t-il finalement abandonner sa souveraineté sur les Chagos ? C'est en tout cas ce que lui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.