Cote d'Ivoire: L'an 3 de l'attentat terroriste de Bassam - Le pays s'engage à répondre à "tous les défis sécuritaires"

Photo d'illustration

Le 13 mars 2016, la ville de Grand-Bassam était frappée par une attaque terroriste. Cet attentat, le premier en Côte d'Ivoire, a endeuillé des familles et mettant en péril des activités touristiques, notamment dans cette zone balnéaire.

A l'occasion de la commémoration du 3e anniversaire de cet évènement douloureux ce mercredi 13 mars 2019, le gouvernement ivoirien, dans un message livré par le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, s'incline devant la mémoire des disparus.

Il « s'engage » par ailleurs à « répondre à tous les défis y compris celui de la sécurité » sur les sites touristiques.

L'objectif de la Côte d'Ivoire est non seulement de se conformer aux normes internationales mais aussi de donner « une impulsion plus forte » au secteur touristique avec des projets structurants à l'effet de se positionner comme le hub touristique régional.

Il faut rappeler que l'enquête diligentée par les autorités ivoiriennes avaient permis l'arrestation de 38 personnes. La majorité d'entre elles ont été interpellées en Côte d'Ivoire, mais des coups de filet ont aussi eu lieu au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal.

Les premiers coups de fusils avaient été entendus à 12h45. Des tirs qui ont fait au total 19 morts dont des ressortissants étrangers, sur les plages de la ville historique et balnéaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.