Angola: La Sonangol et l'Eni annoncent une importante découverte de pétrole dans le bloc 15/06

Luanda — La Sonangol et l'Eni ont annoncé mercredi la réalisation d'une nouvelle découverte de pétrole dans le bloc 15/06 dans le bassin maritime du Bas-Congo, avec le forage du puits de recherche Agogo-1 ST1, avec des réserves estimées entre 450 et 650 millions de barils.

Les données acquises au cours du forage indiquent un volume initial de ressources estimé entre 450 et 650 millions de barils de pétrole, avec une capacité de production de plus de 20 000 barils de pétrole par jour, selon un communiqué de presse de la Sonangol parvenue à l'Angop.

Le puits de recherche Agogo-1 ST1 (anciennement connu sous le nom de Prospecto W6) est la troisième découverte de l'extension de la phase d'exploration ultérieure dans le bloc 15/06, forée par la sonde Poseidon, dans une glissade d'eau de 1.636 m et a atteint la profondeur finale de 4.450 mètres, après avoir trouvé un réservoir doté d'excellentes propriétés pétro-physiques.

L'évaluation pétro-physique préliminaire des réservoirs identifiés confirme la présence d'une seule colonne d'environ 120 mètres imprégnée de pétrole léger (30 degré API).

Il est important de souligner que cette découverte commerciale survient dans le cadre de la campagne d'exploration du consortium 15/06 Block, lancé en 2018, suivie des découvertes déjà annoncées des puits Kalimba-1 et Afoxé-1ST # 1.

Situé à environ 180 kilomètres de la côte de la province de Zaire et à 20 kilomètres du FPSO de Ngoma, le bloc 15/06 a pour groupe de sous-traitants l'Eni, en tant qu'exploitant, avec une participation de 36,8421%, la Sonangol P & P avec 36 , 8421% et la SSI Fifteen Limited avec 26,3158%.

L'Angola est un pays important dans la stratégie de croissance organique de l'Eni. La société est présente dans le pays depuis 1980 et dispose actuellement d'un quota de production d'environ 155 000 barils de pétrole/jour.

L'Eni est également exploitant du bloc Cabinda Norte, situé sur la côte angolaise.

L'Angola est le deuxième producteur en importance en Afrique subsaharienne, après le Nigeria (1,7 million), avec une production estimée à 1,5 million de barils par jour.

L'Exécutif a adopté des mesures en 2018 pour mettre fin au déclin naturel du secteur, qui produisait déjà 1,8 million de barils par jour.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.