Mozambique: Des inondations font 66 morts, le cycle Idai en alerte

(Image d'archives) - Inondation dans une ville africaine

A l'issue du conseil des ministres de ce mardi, la porte-parole du gouvernement du Mozambique, Ana Comoana a indiqué que les inondations dans le centre et le nord du pays ont fait 66 morts et des milliers de personnes déplacées.

Les pluies ont fait des ravages

Près de 6.000 habitations détruites, plus de 140.000 sinistrés et des milliers d'hectares de récoltes inondées tel est le constat, a ajouté Mme Comoana.

"Le gouvernement a placé le pays en alerte rouge en raison de la poursuite des précipitations et de l'arrivée du cyclone tropical Idai, qui devrait atteindre le pays jeudi ou vendredi", a également indiqué la porte-parole. L'évacuation des zones côtières susceptibles d'être affectées par l'arrivée du cyclone a été ordonnée par les autorités.

"Seize centres ont été ouverts dans les provinces de Zambeze et de Tete pour accueillir en urgence les déplacés", a encore annoncé celle qui parlait au nom du gouvernement.

L'un des pays les plus pauvre au monde, le Mozambique subit régulièrement le passage de cyclone qui provoque des inondations massives. En 2000, ces crues avaient causé la mort de 800 personnes et plus d'une centaine en 2015.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.