Cameroun: Le procureur et le régisseur refusent de libérer les militants du MRC

Alors que lundi dernier, le Tribunal a ordonné la remise en liberté immédiate de 11 militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition) arrêtés dans le cadre des marches du 26 janvier 2019, le procureur et le régisseur de la prison de Kondengui s'y opposent actuellement.

En effet, depuis lundi soir, ils sont entrés dans un dilatoire pour les maintenir en prison sans qu'aucune raison juridique ne l'explique.

Ainsi, ces prisonniers politiques privés illégalement depuis le 26 janvier de leur liberté doivent à nouveau subir les caprices de deux individus qui agissent en toute impunité et ne manquent pas de demander de l'argent pour accélérer la procédure.

Un pays de voyous décidément!!!!!

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.