13 Mars 2019

Nigeria: Au moins huit morts après l'effondrement d'un immeuble à Lagos

Photo: Kayode Oladapo/Premium Times
Une équipe de secours à la recherche de nouvelles victimes sur les lieux d'un bâtiment qui s'est effondré mercredi à Itafaji, sur l'île de Lagos.

Au moins huit personnes ont trouvé la mort dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos, mercredi 13 mars.

Le gouvernement, les autorités nous avaient promis un suivi parce que, lorsqu'un bâtiment est «marqué», le gouvernement doit effectivement le démolir.

Toute la journée, les secours se sont activés pour tenter de retrouver des survivants au milieu des décombres. Mercredi matin, un immeuble de quatre étages abritant une école s'est effondré à Lagos Island, un quartier populaire de la capitale économique nigériane. Des dizaines de personnes se sont alors retrouvées prises au piège, dont beaucoup d'enfants. Toute l'après-midi, un bulldozer a tenté de dégager les gravats pour faciliter l'accès des secouristes à l'immeuble.

« 37 personnes ont été sorties vivantes et huit personnes ont été retrouvées mortes », a finalement annoncé dans la soirée un responsable de l'Agence de gestion des urgences de l'Etat de Lagos (Sema), Ibrahim Farinloye, dans un communiqué.

« C'est triste de perdre des vies précieuses dans un accident, particulièrement quand il s'agit d'enfants (...), a déclaré dans un communiqué le président Muhammadu Buhari. Que Dieu accorde à tous affectés par cet accident courage et soutien ».

Selon l'AFP, qui rapporte des témoignages d'habitants, le bâtiment, en très mauvais état, était marqué comme devant être démoli. Le gouverneur de l'Etat de Lagos, qui a dit sa « profonde tristesse » a indiqué qu'une « enquête approfondie » allait être ouverte pour déterminer les responsabilités.

Nigeria

Troisième marche du podium pour le Nigeria

Au bout d'un match sans rythme, le Nigeria s'est classé troisième de la CAN, pour la 8e fois, en battant… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.