13 Mars 2019

Guinée: Tenue de la première session du comité de pilotage du programme promotion de la santé reproductive et familiale (PSR)

Le ministère de la santé avec l'appui du Consultant International (consortium GFA Consulting Group/CES) organise la première session du comité de pilotage (COPIL) du programme de promotion de la santé reproductive et familiale le Jeudi 14 mars dans les locaux du ministère de la santé sous la présidence du Secrétaire général du ministère de la santé.

Sur financement de la KFW, l'objectif de la tenue de cette première réunion du comité de pilotage (COPAL) est de présenter aux membre du comité le projet de Promotion de la Santé Reproductive et Familiale (PSR), de recueillir leur appréciation sur la mise en œuvre du programme (plan de travail sur les 3 ans y compris le PAO 2019 et de discuter du rapport annuel 2018).

Ce Projet de Promotion de la Santé Reproductive et Familiale (PSR) en Guinée est une contribution de la Coopération financière guinéo-allemande en appui au gouvernement guinéen avec comme objectif d'augmenter l'utilisation et la qualité des services santé de la reproduction (SR) dans les régions de Kindia et Boké afin de contribuer à l'amélioration de l'état de santé de la mère et du nouveau-né en Guinée avec un budget qui s'élève à 15,45 millions d'euros , dont un apport financier de 15 millions financé par le gouvernement allemand à travers la KfW et une contrepartie à financer par le gouvernement guinéen de 450.000 euros pour la maintenance des infrastructures.

L'élaboration de ce projet repose sur l'engagement de la KfW dans le secteur de la santé en vue de soutenir et de renforcer le système de santé de la Guinée suite à l'avènement de la maladie à virus Ebola en Guinée qui a révélé des faiblesses du système de santé guinéen.

Les problèmes identifiés lors de l'étude de faisabilité du projet a permis de faire ressortir un état déplorable des infrastructures, un manque de financement chronique et une insuffisance de personnel de qualité dans les formations sanitaires du pays. Cela a eu pour conséquence le mauvais état de santé de la population, en particulier dans le domaine de la santé reproductive.

C'est dans le souci d'améliorer le système sanitaire dans les régions de Kindia et de Boké que ce nouveau projet a été identifié et financé par le gouvernement allemand à travers la KfW. Il regroupe en son sein trois composante qui sont : la réhabilitation, l'extension et l'équipement des établissements de santé périphériques, le mécanisme de financement basé sur la performance pour le remboursement des services de santé visant à la fourniture de services de santé reproductive de qualité et le développement des activités de communication et de plaidoyer à base communautaires.

La session permettra aux participants de discuter des questions liées au bon déroulement du projet inscrit dans l'ordre du jour qui sont entre : Présentation synthétique du programme dans ses trois composantes ; Présentation et examen des documents du projet à savoir la convention financement séparée, le manuel du projet, le rapport 2018.

Après discussions et amendement, le comité de pilotage s'attend au résultats suivant : le plan de travail du projet qui est étalé sur les 3 ans y compris le PAO 2019 est approuvé, et rapport d'activité 2018 du projet approuvé

Rappelons que la mise en œuvre du projet a été assurée par le Bureau de Stratégie et Développement (BSD) du Ministère de la santé (MI) qui est l'encrage du projet et mobilise un consultant international (le consortium GFA Consulting Group/CES) pour un appui régulier au BSD.

Guinée

Bah Oury - "Nous avons un pays formidable qui a besoin d'un leadership éclairé"

La pauvreté dans laquelle se trouvent les Guinéens et le manque d'unité dans la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.