14 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Chinois, indo-pakistanais et Cie pointés du doigt - Les vendeurs congolais revendiquent une augmentation salariale

Le temps change, les régimes et les mœurs aussi. La RD Congo est en train de subir des transformations énormes. Tenez ! C'est depuis l'avènement au pouvoir du nouveau Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, que la grogne sociale s'est intensifiée, allant jusqu'au point d'inquiéter l'opinion congolaise.

Des grèves déclenchées çà et là, des agents qui exigent la démission de leurs dirigeants... Bref, une cacophonie totale dans le secteur de l'emploi à travers tout le pays. Vu comment les choses se présentent, ce vent risque de faire long feu! Pour preuve, au marché central de Kinshasa, communément appelé « Zando », c'était le chaos total le mardi et lundi dernier.

En effet, les travailleurs se déchainent contre leurs employeurs. Les ouvriers des magasins tenus par des chinois et indo-pakistanais ont débrayé depuis le lundi dernier, pour réclamer ouvertement une augmentation salariale auprès de leurs employeurs. Les grévistes affirment être exploités par les étrangers et travaillent dans des très mauvaises conditions. Ainsi, une marche a été organisée sur des artères avoisinant le grand marché. C'est une façon pour eux de lancer un message fort en direction Chef de l'Etat qui, du reste, fait de l'amélioration des conditions du travail son cheval de bataille.

«Le Smig est connu de tous dans notre pays", a soutenu un manifestant. Et de poursuivre: « Nous sommes jusque-là dans un Etat irresponsable ! Ils ont fixé à 90.000 3Fc le salaire standard des fonctionnaires de l'Etat. Et quand les expatriés viennent faire leur commerce, ils se réfèrent à ce Smig... pourtant, le travail que nous faisons ne mérite pas ce salaire! »

Comme prévu, ces vendeurs comptent prolonger leur sommation jusqu'à ce que des mesures drastiques soient prises et ce, par le gouvernement qui fixe tout. D'après une caissière d'un des magasins, ces expatriés ont même des généraux de l'armée congolaise avec qui ils travaillent... Ces derniers couvrent toutes leurs bévues au détriment des congolais.

Congo-Kinshasa

Quel avenir pour la coalition Lamuka?

Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Freddy Matungulu et Adolphe Muzito doivent se rencontrer ce jeudi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.