14 Mars 2019

Mali: Caisse malienne de sécurité sociale - Un nouveau code pour atteindre la stabilité financière dans les années

La Caisse malienne de sécurité sociale a organisé une conférence de presse la semaine dernière à son siège pour expliquer les innovations du nouveau Code des pensions. La rencontre était animée par Alassane Traoré, directeur de la liquidation des pensions, Ahmed Ben Hamane Traoré, directeur du recouvrement et du contrôle, en présence du directeur général adjoint de la CMSS, Modibo Koné.

Le nouveau Code de pensions est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Institué par la loi n° 2018-053 du 11 juillet 2018, c'est un code unifié contrairement aux anciens textes. Il est applicable aux fonctionnaires, aux militaires et aux parlementaires. Parmi les innovations majeures, on peut retenir l'augmentation du taux de cotisation de l'Etat qui passe de 8% à 12% pour les fonctionnaires. Le taux de cotisation sur les indemnités en ce qui concerne les parlementaires passe de 8% à 12%.

Désormais, la cotisation des fonctionnaires et des militaires est calculée sur la base de l'ensemble de la rémunération brute y compris les primes et indemnités au lieu du salaire indiciaire. Auparavant, les primes et indemnités n'étaient pas prises en compte par la Caisse malienne de sécurité sociale. Ces catégories de travailleurs verront une légère diminution sur leurs revenus nets, due à l'application de cette nouvelle disposition du traitement des pensions. Cela s'explique par la prise en compte des revenus généraux qui seront versés pendant la retraite.

Les conférenciers ont expliqué que l'application de ce nouveau code permettra à la CMSS d'atteindre la stabilité financière dans les années à venir mais aussi permettra aux futurs retraités d'avoir une pension plus substantielle. Aussi, ils ont indiqué que l'application de ce nouveau code prend effet à partir du 1er janvier 2019.

Mali

Interview de Mme Dinkorma Ouologuem, pharmacienne, membre du Malaria Research and Training Center du Mali ( MRTC)

L'Académie africaine des sciences (AAS), en partenariat avec le Programme de développement des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.