14 Mars 2019

Togo: La Police des Cultes fait le grand ménage

Ils sont reconnus coupables de malfaisance par la Police des Cultes, décidée à assainir le secteur religieux au Togo. Pour ce début d'activité, mené en partenariat avec l'Agence nationale de gestion de l'environnement (ANGE), une dizaine d'églises a été fermée dans plusieurs quartiers de Lomé. Outre ces Eglises fermées, il est indiqué que plusieurs mosquées sont aussi dans le viseur de la Police des Cultes.

Sur la liste des premiers sanctionnés, il y a l'Eglise de la seconde venue de Jésus Christ sise à Adidogomé-Yokoé, la Mission mondiale pour la gloire de Dieu sise à Adidogomé, le Centre international de prières "Guetscheman" sis à Adidoadin, l'Eglise "House Hold Kings Church"sise à Togo 2000, l'Eglise "La vie du Christ du monde" sise à Agoè Logopé, l'Eglise "Dieu peut tout" sise à Vakpossito et l'Eglise de toutes les nations, Réseau du Saint Esprit sise à Akodesséwa.

Selon les explications du Directeur des cultes, le Chef d'Escadron, Béléyi Bédiani, "Ces fermetures loin d'être une activité de répression, sont une œuvre de salubrité publique. Elles se poursuivront sur l'ensemble du territoire en vue d'assainir le secteur et soulager les populations qui continuent de souffrir des abus de ces "pasteurs" ".

Les tenants des lieux de culte sont donc avertis. Ils sont obligés de se tenir droit dans leurs bottes au risque de voir leur coin être fermé.

C'est un avertissement qui est également brandi aux prêcheurs ambulants et autres tenants de mosquées qui opèrent à des heures indues munis d'appareils de sonorisation qui participent ainsi à la nuisance sonore.

Togo

Une ONG note une recrudescence des violations des droits de l'homme

La Ligue togolaise des droits de l'homme a rendu public un rapport sur les violations des droits de l'homme dans le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.