Tunisie: Soutien aux jeunes investisseurs

14 Mars 2019

Samir Taïeb a indiqué, lors de son intervention, que depuis l'entrée en vigueur de la loi de l'investissement de 2017, le ministère a enregistré un retard au niveau de l'octroi des primes d'investissement vu la demande croissante et l'augmentation du nombre de jeunes investisseurs. Cette situation a amené le ministère à identifier des solutions urgentes en vue de permettre aux investisseurs de bénéficier de leur prime pour faciliter le lancement de leurs projets agricoles.

Une avance sur les primes d'investissement

Le ministre a précisé, toutefois, que la convention signée entre le ministère et la BTS engage la banque en question à fournir une avance sur les primes d'investissement sous forme de crédit de court terme, et ce, en attendant le parachèvement des procédures relatives à l'obtention de primes. Cette mesure constitue une solution efficace pour faciliter le financement des projets agricoles tout en simplifiant les procédures au profit des jeunes investisseurs.

Dans ce même contexte, le ministre a exprimé sa satisfaction à l'égard de la BTS qui a adhéré au financement des activités agricoles et qui vise à atteindre 15% des financements du secteur agricole après que les financements alloués au secteur n'étaient que de 5%.

De son côté, Mohamed Kaaniche, directeur général de la BTS, a indiqué que le financement du projet agricole se compose d'un autofinancement, d'une prime et d'un crédit bancaire. La prime est débloquée sur deux tranches dont la première est de 40% lors de la réalisation des 40% du projet d'investissement. Quant à la deuxième tranche, elle est débloquée à hauteur 60% lors de l'entrée du projet en activité effective.

A noter que les commissariats régionaux au développement agricole (Crda) ainsi que les directions régionales de l'Agence de promotion des investissements agricoles (Apia) et les agences régionales de la BTS assurent la coordination entre eux pour garantir un financement des projets et octroyer les primes dans les meilleurs délais tout en assurant le suivi des projets financés et bénéficiant des avantages financiers dans les meilleures conditions.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.