Congo-Brazzaville: Jeunes tués dans un commissariat au Congo-B - Une association cambriolée

L'Association pour les droits de l'homme et l'univers carcéral (ADHUC) qui a dénoncé en début de semaine un verdict « complaisant » dans l'affaire des treize jeunes congolais retrouvés morts en juillet dans un commissariat de Brazzaville vient d'essuyer un cambriolage de son siège situé à Moungali, un quartier populaire et sécurisé de Brazzaville.

C'est en arrivant au siège de l'ONG mercredi matin qu'Alain Kombo, son comptable, a constaté l'action des cambrioleurs et les dégâts. « On a défoncé la grille et le portail. Les cambrioleurs ont forcé la porte principale d'entrée. C'est surprenant, ils sont venus principalement pour l'ordinateur du secrétaire qui est le cerveau de l'organisation. Ils l'ont emporté », a-t-il témoigné.

A la question de savoir si ce vol était motivé par les sorties médiatiques de l'ADHUC ces derniers jours, Alain Kombo a répondu qu'une telle hypothèse n'était pas à exclure, ajoutant que les malfrats semblaient bien connaître l'association. « Ils ont tout emporté. Leur intention est bien sûr de nous empêcher de travailler ou bien ils sont sûrs qu'en agissant ainsi ils vont freiner l'action que nous sommes en train de mener. C'est quelque chose que nous déplorons parce que notre travail consiste à accompagner, faire avancer et développer notre pays », explique Alain Kombo.

En début de semaine, l'association avait joint sa voix à celle d'autres ONG pour dénoncer un verdict « complaisant » à l'égard des six policiers jugés dans l'affaire des treize jeunes retrouvés morts en juillet dernier dans le commissariat de Chacona à Brazzaville.

La police a été saisie au sujet de ce cambriolage et les résultats de son enquête sont attendus avec impatience par l'ADHUC et ses partenaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.