15 Mars 2019

Cameroun: Soutien à Paul Biya - Un prisonnier de l'épervier signe une motion

Placé sous mandat de dépôt dans l'affaire Mebe Ngo'o, Maxime Mbangue figure parmi les fils du Sud qui adressent des félicitations au Chef de l'Etat.

Ecroué à la prison centrale de Yaoundé depuis le vendredi 8 mars 2018, Maxime Mbangue est parmi les « forces vives »de la région du Sud, qui ont signé une motion de soutien au président de la République le 10 mars 2019 à Ebolowa. Camer.be. Le 13 mars dernier, le quotidien national Cameroon tribune a publié en page 8 et 9 une déclaration de soutien au président de la République Paul Biya. Cette motion comporte plus de 500 signataires, parmi lesquels se trouvent Maxime Mbangue, le coaccusé d'Edgard Alain Mebe. Il est poursuivi pour détournement présumé des deniers publics dans le cadre de l'affaire Magforce .

Pour l'instant il est difficile de dire si c'est à l'ancien conseiller technique d'Edgard Alai n Mebe Ngo'o qui a donné les consignes à travers la prison centrale de Yaoundé que son nom soit mentionnée dans cette liste. Au moment où cette déclaration a été signée, Maxime Mbangue n'était plus libre de ses mouvements. Dans cette motion des « forces vives de la région du Sud », figure également le nom du regretté Benjamin Gérard Assouzo'o, l'ancien directeur commercial et du marketing de Camtel.

Ce cadre de Camtel est décédé en janvier dernier à Yaoundé. Ce n'est pas la première fois qu'une motion de soutien des forces vives de la région du Sud attire les curiosités. L'année dernière le nom du regretté Foumane Akame, membre du Conseil Constitutionnel a figuré dans une déclaration des élites du Sud.

Cameroun

Ferdinand Ngoh Ngoh, l'ami caché du truand Jean Luc Schaffhauser

La résolution de l'union Européenne contre le régime de Yaoundé est simplement la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.