Afrique: Le saviez-vous ? Boire trop d'eau trop vite peut causer la mort !

Des scientifiques expliquent qu'une intoxication à l'eau peut survenir quand quelqu'un boit tellement d'eau en si peu de temps et que les reins ne peuvent pas la traiter. Ce qui cause un gonflement du cerveau et des poumons.

Parce qu'il en est majoritairement constitué, notre corps a besoin que nous consommions au minimum deux litres d'eau quotidiennement. Mais que se passerait-il si nous en buvions beaucoup plus ? D'après certains scientifiques, ce précieux liquide ne nous voudrait pas que du bien lorsqu'il est absorbé en trop grande quantité.

Tout se consomme avec modération, même les substances aussi vitales que l'eau. En effet, ce liquide essentiel au bon fonctionnement de notre organisme peut devenir source de problèmes plus ou moins graves s'il est avalé en excès. Le Pr Mark Whiteley, chirurgien vasculaire et fondateur de la Whiteley Clinic, à Londres, fait partie de ces scientifiques qui remettent en question les bienfaits absolus de l'eau. Il évoquait, lors d'une interview, plusieurs conséquences fâcheuses d'un abus hydraulique.

Pour commencer, consommer trop d'eau peut pousser à une transpiration excessive. Une réaction physique que l'on a tendance à vouloir compenser en buvant davantage. Or, c'est une erreur. Comme l'explique le Pr Mark Whiteley, également spécialisé dans l'hyperhidrose (trouble de transpiration excessive), « boire plus d'eau que nécessaire force le corps à se débarrasser de cet excès. Mes patients découvrent souvent qu'ils transpirent moins après avoir réduit leur consommation d'eau. »

Evidemment, ce processus ne passe pas que par la transpiration mais aussi par les reins et la vessie. Ce qui peut être gênant dans la journée et même perturbant la nuit puisque le besoin d'aller aux toilettes peut provoquer un mauvais sommeil, voire des insomnies. « Lorsque nous nous endormons, nos cerveaux libèrent une hormone anti-diurétique qui ralentit la fonction rénale et qui nous fait oublier tout envie d'uriner au cours de la nuit », explique le Pr Whiteley. Un effet annulé lorsque la quantité d'eau ingurgitée dans la soirée, avant le coucher, est trop importante (on parle de seulement deux ou trois verres). Pour éviter ce genre de désagrément, il recommande de ne rien boire trois heures avant d'aller au lit.

Mais le pire des cas c'est l'intoxication, le « coma hydraulique » et même la mort. « Boire trop d'eau, trop vite, peut perturber le fragile équilibre du sodium dans le corps (un minéral essentiel à l'équilibre en eau et en nutriments dans les cellules, ndlr) », prévient le Pr Witheley. En 2008, une Britannique suivant un régime avait ainsi trouvé la mort en ayant avalé plus de quatre litres d'eau en l'espace de deux heures seulement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.