Sénégal: Insuffisance rénale - Près de 132 malades attendent une dialyse à Touba

Touba — Près de 132 personnes souffrant d'insuffisance rénale sont en attente pour pouvoir bénéficier d'une dialyse, a déclaré, jeudi, le Dr Daha Bâ, néphrologue à l'hôpital Matlaboul Fawzeyni de Touba.

"On tourne autour de 132 malades qui sont sur la liste d'attente. Plus de 400 personnes s'inscrivaient à la liste de Touba parce qu'à part Dakar, Touba était le deuxième centre de dialyse au Sénégal", a-t-il dit.

M. Bâ s'exprimait dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du rein axée sur le thème : "La santé rénale accessible pour tous et partout" et de la semaine d'action de lutte contre l'insuffisance rénale.

Selon Docteur Bâ, la liste d'attente du centre de dialyse de Touba a considérablement baissé avec l'ouverture des centres de Thiès, Diourbel et Louga.

Le néphrologue a invité les malades à s'inscrire sur la liste de dialyse dès les premiers signes d'insuffisance rénale.

"Il faut que patients sachent les modalités pour accéder au traitement. Il ne faut pas attendre d'être en phase terminale pour s'inscrire. Il faut s'inscrire dès que l'on sente des complications rénales", a-t-il conseillé.

M. Bâ a déploré le nombre limité de machine pour la prise en charge de tous les malades notamment ceux qui souffrent d'insuffisance rénale chronique.

"L'insuffisance rénale chronique constitue malheureusement la sixième cause de mortalité croissante dans le monde. A Touba, on est à 28 malades dialysés chroniques parce que la ville ne détient que 8 machines de dialyse", a-t-il expliqué.

A en croire le médecin, le nombre de personnes atteintes de la maladie augmente de plus en plus dans le monde.

"D'après les chiffres de l'OMS, plus de 850 millions de patients par an sont porteurs d'insuffisance rénale de causes diverses. Les 2,4 millions décèdent prématurément par an par faute d'accès à la dialyse ou de transplantation rénale", a-t-il souligné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.