15 Mars 2019

Maroc: La détection des jeunes talents du football

Huitième session de travail technique de la DTN de la FRMF

Dans le cadre du projet «Accompagnement des clubs de la Botola 1» de la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), notamment dans le domaine de la formation, la DTN a organisé récemment au CNF de Maâmora la huitième session de travail technique au profit des directeurs de formation, préparateurs physiques et formateurs de gardiens de but des Centres de formation des clubs de la Botola D1.

Cette session qui avait pour thème «La détection des jeunes talents» a été encadrée par les membres de la DTN avec sollicitation de Mohamed Marsali (DES en formation des formateurs de l'Université de Bruxelles et directeur de formation du club M.C.O) côté technique et Loïc Borie (directeur CRESS consultant en préparation physique région de Bordeau). Côté physique ou athlétique, on note la contribution d'Issad Mostakim (enseignant à l'INS Moulay Rachid) qui a évoqué l'évaluation psychologique et mentale ainsi que Saïd Badou et Gilles Morisseau (membres de la DTN) qui ont abordé la méthodologie de détection des jeunes gardiens de but. Au programme de cette session figurait également la présentation des bilans du travail de formation effectué dans les clubs depuis le début de la saison sportive 2018/2019 jusqu'à présent. Des bilans devant inclure les démarches et méthodes utilisées par chaque club pour détecter les jeunes talents. La modération a été assurée par Nasser Larguet, directeur technique national de la FRMF.

Pour la DTN, le choix du thème «Détection des jeunes talents» a un double objectif, à savoir unifier le langage technique à propos de la détection des jeunes talents en football et se préparer pour une grande opération de détection et de sélection qui aura lieu au mois d'avril prochain au CNF. Laquelle connaîtra la participation de toutes les équipes de jeunes de la Botola1 (toutes catégories confondues) qualifiées aux phases finales des championnats de jeunes au titre de la saison sportive 2018/2019.

Cette opération qui sera organisée à l'occasion de la 9ème et dernière session de travail technique de la DTN connaîtra sûrement l'implication de tous les acteurs ayant participé à ce projet depuis trois saisons et qui prendra fin le 30 juin 2019. Un moment d'évaluation, de statistiques et d'élaboration des bases de données des joueurs qui alimenteront dans l'avenir les effectifs des équipes seniors de nos championnats D 1 et D 2.

Notre football a besoin de davantage de joueurs de haut niveau et c'est pourquoi la détection des talents est aujourd'hui prise au sérieux non seulement par la FRMF et sa DTN mais aussi par certains clubs et quelques académies qui se sont déjà lancés dans cette voie puisque cela garantit des bénéfices.

Vu l'importance que revêt ce thème et les ressources financières qui peuvent être mobilisées, les techniciens, eux, devraient être armés d'outils de travail technique à ce sujet. Et c'est pour cela que la DTN de la FRMF a choisi encore une fois ce thème lors de cette session de travail technique.

Il s'agit donc d'apporter aide et soutien aux techniciens et leur offrir des éléments de réponse à certains nombre de questionnements lorsqu'il s'agit d'organiser concrètement des opérations de détection et/ou de sélection des jeunes talents tout en veillant à ce que la marge d'erreur et de subjectivité soit réduite au maximum.

Mais que signifie d'abord ce concept de détection en football? C'est quoi détecter un jeune talent ? Qu'est ce qu'un talent en football? Quel est l'âge le plus idéal pour l'identification du talent ? Comment peut-on le détecter? Et où peut-on le faire? Quels sont les critères permettant de dire que c'est réellement un talent? Et comment peut-on prédire qu'un jeune talent détecté aura de fortes chances d'atteindre le haut niveau? Quelle est la différence entre détection et sélection en football? Comment les opérations de détection et de sélection sont-elles organisées? Comment élabore-t-on les grilles d'observation et d'évaluation pour détecter ou sélectionner les joueurs d'une telle ou telle catégorie de pratiquants?

Telles étaient les questions qui ont fait l'objet d'étude lors de cette session de travail technique de la DTN de la FRMF et auxquelles les intervenants désignés par la DTN devaient apporter des réponses.

Pour monsieur Marasli, nos éducateurs et nos entraîneurs ont besoin d'outils simples et pratiques pour détecter et sélectionner les jeunes talents. Il s'agit d'énumérer, de classifier et d'expliciter les différents critères (facteurs) indispensables pour la pratique de haut niveau .Un jeune talent en football, c'est celui disposant d'habilités techniques, d'explosivité, de vitesse, de vivacité, d'intelligence et de mentalité de gagneur. Il doit aussi avoir confiance en soi et un très bon esprit de groupe.

Dans un premier temps, l'évaluation est liée à l'observation des prestations du jeune talent au moyen de grilles d'observation. Mais quelle que soit l'évaluation de départ, et quels que soient les grilles d'évaluation et le choix de critères ou facteurs à évaluer et qui sont indispensables pour la pratique de haut niveau et entrent en jeu dans la réalisation de la performance, tout cela est insuffisant pour pouvoir dire qu'il s'agit réellement d'un joueur talentueux. Car l'observation et l'appréciation des techniciens observateurs (détecteurs) n'auront pas de sens si elles ne sont pas complétées par des tests (médicaux, physiques, techniques et psychologiques) qui permettront d'affirmer qu'il s'agit vraiment d'un joueur talentueux (doué) ayant de fortes chances de réussir une carrière de sportif de haut niveau .

De ce point de vu, l'évaluation de la détection et/ou de la sélection des jeunes talents en football doit corrélativement tenir compte aussi bien du côté apparent que du côté latent à savoir les aptitudes (qualités) physiques et psychologiques qu'il faut évaluer au moyen de tests effectués dans les laboratoires de recherche sur la performance sportive et mis à disposition des hommes de terrain.

Pour Loic Borie, certaines aptitudes physiques sont indispensables à la pratique de haut niveau et les résultats de leur évaluation permettent de juger si le jeune joueur est apte ou non à supporter les difficultés de la compétition de haut niveau. Les performances enregistrées à ce niveau (physique) seront comparées à celles définies par des barèmes que la DTN de chaque fédération de football établit pour chacune des catégories d'âge des pratiquants.

De son côté, Issad Mostakim a essayé de montrer l'utilité des tests psychologiques qui permettent de savoir si le jeune talent détecté dispose effectivement des caractéristiques psychologiques d'un joueur de haut niveau.

Un certain nombre de critères psychologiques ont été, donc, définis et leur évaluation permet d'avoir une idée sur le jeune talent en question, sur son univers affectif, sur sa maturité, son histoire individuelle, ses conflits latents, ses motivations, etc.

Pour objectiver ces aptitudes psychologiques, le Q.P.S (questionnaire de personnalité pour sportif) est généralement utilisé, il permet d'évaluer les traits de personnalité qui conditionnent la réussite du sportif. L'importance de la préparation psychologique et mentale du sportif de haut niveau et son rôle dans le traitement de certains traumatismes psychologiques que peut rencontrer un sportif ont été également évoqués.

Enfin, il faut dire que les bonnes performances enregistrées au moyen des tests déjà cités, permettent sûrement au jeune talent détecté d'être recruté pour suivre une formation dans un centre ou une académie de football, une structure d'accueil garantissant toutes les conditions favorables à la planification de la formation du jeune talent pour l'aider à atteindre le haut niveau.

Et pour clore les travaux de cette rencontre, la DTN a organisé une cérémonie de remise de certificats d'entraîneurs formateurs aux candidats de la première promotion. Une formation qui s'est étalée sur deux ans. Ont assisté à cette cérémonie Hamza Hajoui, vice-président de la FRMF, Noureddine El Beidi, président de la commission de la formation et Hassan Filali, président de la commission des statuts et règlements de la FRMF.

* Directeur de formation de la JSKT

Maroc

Les femmes peuvent changer la face de l'Afrique avec un accès suffisant au financement

Marrakech, le 16 avril 2019 (CEA) - L'accès des femmes africaines aux financements est essentiel pour que… Plus »

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.