15 Mars 2019

Kenya: Andry Rajoelina - Rencontre avec la diaspora malagasy au Kenya

Le chef de l'Etat malagasy a eu une journée très chargée pour le premier jour de sa visite officielle au Kenya.

Après avoir assisté depuis la matinée à deux sommets, à savoir le One Planet Summit et à l'Assemblée générale des Nations Unies sur l'environnement, et après de nombreuses rencontres bilatérales avec des hauts dirigeants venant de plusieurs pays, le Chef de l'État a eu en début de soirée une rencontre avec les membres de la diaspora malagasy résidant au Kenya. La rencontre s'est tenue à l'Hekima College, Communauté jésuite de Nairobi. Selon le Consul honoraire de Madagascar à Nairobi, le président Rajoelina est le premier président qui a rencontré la diaspora de ce pays depuis l'indépendance. «Izay mahavangivangy tian- kavana», a déclaré d'emblée le Chef de l'Etat qui a insisté pour la tenue de cette rencontre bien malgré son agenda très chargé. Il a fait le tour d'horizon de son voyage au Kenya.

Reboisement. Chaque citoyen plantera dix pieds d'arbres chaque année. L'Etat fournira les plantes à tout un chacun grâce à des sites de pépinières que l'on installera au niveau des 23 régions. «Notre objectif est que tous les ménages malgaches utilisent l'éthanol comme combustible à la place des charbons de bois. La banque mondiale et la BAD octroieront un financement pour le reboisement. C'est la première fois dans l'histoire du pays que le reboisement constitue une priorité pour le gouvernement », a-t-il soutenu.

Pour le moment, le financement de la Banque mondiale est de 40 millions de USD, à l'issue de son entrevue avec la Présidente par intérim et non mois Secrétaire général adjoint de la Banque mondiale, Kristalina Gueorguieva, il a été décidé d'augmenter de quatre voire cinq fois plus les aides budgétaires. Par ailleurs, le pays a aussi débloqué 60 millions de USD pour financer les projets des paysans et des jeunes... Avec le soutien de la Banque mondiale et de l'ensemble de la Communauté internationale, ce budget que l'on a retiré de la caisse de Sonapar pourrait augmenter jusqu'à 150 millions de USD. Le Chef de l'État a aussi annoncé lors de cette rencontre avec la diaspora que l'Etat prendra en charge le rapatriement des femmes malgaches victimes de violences et de maltraitances au Koweït.

Lutte contre l'insécurité. La diaspora malgache au Kenya a exprimé son soutien au président Andry Rajoelina. «Nous sommes convaincus de votre programme de développement», a-t-on déclaré. L'élection démocratique qui s'est déroulée au pays a ravivé l'espoir au sein de la diaspora. Un espoir pour un Madagascar développé et prospère. La création d'emplois pour les jeunes, l'éducation et les difficultés rencontrées par les associations chrétiennes œuvrant dans le reboisement, l'insécurité et l'état des routes. Ce sont entre autres, les sujets qui ont été abordés lors de cette rencontre avec la diaspora. Pour ce qui est de la lutte contre l'insécurité, une brigade spéciale sera mise en place d'ici le mois de juin pour sécuriser les routes nationales. D'ici un mois aussi, les forces de l'ordre seront équipées d'équipements aux normes. «La cloche a sonné pour lancer le développement de Madagascar», a annoncé le président Andry Rajoelina.

Il a aussi touché mot de la mesure incitative visant à appeler les investisseurs étrangers à utiliser leur argent à Madagascar. L'objectif est d'installer des usines au niveau de toutes les provinces. Une industrialisation à outrance qui favorisera la création d'emplois. En ce qui concerne l'implantation d'une usine de textile à Moramanga, le président Andry Rajoelina a tenu à mettre les points sur les «i». «Il est hors de question de vendre nos terres aux étrangers», a-t-il martelé. Et de laisser entendre au passage que dans le cadre de l'industrialisation, nous allons également inciter les américains et les autres Nations à investir à Madagascar.

Kenya

Le terrorisme «propage et déstabilise» des régions entières

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a déclaré mercredi,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.