15 Mars 2019

Afrique: Crash de l'avion d'Ethiopian Airlines / Les Etats-Unis lâchent Boeing - Trump immobilise les 737 max 8 et 9

Nouveau coup dur pour Boeing ! Le constructeur américain semble «lâcher» par les Etats-Unis, du moins «provisoirement». Le président Donald Trump s'est finalement rangé du côté des populations qui, après le crash du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines, survenu dimanche 10 mars dernier, refusent de voyager à bord de cette nouvelle gamme d'avions. La Maison Blanche a annoncé qu'elle va «décréter en urgence l'interdiction de tous les vols des 737 MAX 8 et 737 MAX 9, ... pour la sécurité des Américains et de tous les passagers».

Les choses se compliquent davantage pour le géant américain de l'aviation. Les Etats-Unis se sont joints à la vague d'interdictions que frappe leur constructeur dans plusieurs pays à travers le monde, en le lâchant «provisoirement» ou du moins les gammes du Boeing 737 MAX. En effet, quatre jours après le crash d'un avion d'Ethiopian Airlines, dimanche 10 mars 2019 qui a fait 157 morts, le deuxième en moins de six après l'accident du même type d'avion de la compagnie indonésienne Lion Air qui a tué 189 personnes en octobre 2018, Donald Trump a annoncé, avant-hier mercredi, que tous les Boeing 737 MAX 8 et Boeing 737 MAX 9 seraient désormais cloués au sol, aux Etats-Unis. «Nous allons décréter en urgence l'interdiction de tous les vols des 737 MAX 8 et 737 MAX 9», a déclaré le président américain, de la Maison Blanche. «La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue», a-t-il ajouté, selon 20 Minutes.

UNE DECISION MOTIVEE PAR DE NOUVELLES DONNEES SATELLITAIRES «COLLECTEES ET ANALYSEES»

De son côté, l'Agence américaine de l'aviation civile (FAA) a indiqué qu'elle ordonnait d'immobiliser au sol «provisoirement» les Boeing 737 MAX volant aux Etats-Unis, en raison de nouvelles données satellitaires «collectées et analysées», avant-hier mercredi, relatives à l'avion d'Ethiopian Airlines. L'interdiction de vol «sera maintenue le temps de plus amples investigations, incluant l'examen des informations contenues» dans les deux boîtes noires de l'appareil enregistrant, d'une part, les paramètres de vol, et, d'autre part, les conversations et sons dans le cockpit jusqu'au moment de l'accident. Avant ces nouvelles données satellitaires, quelques heures après ce dernier crash, la FAA avait donné jusqu'à avril, au plus tard, à Boeing pour modifier un logiciel particulier du 737 MAX: il s'agit d'un système conçu pour éviter le décrochage. Et, de son côté, Boeing avait annoncé, dimanche soir, le report de la présentation officielle de son avion gros-porteur 777X, prévue avant-hier mercredi à Seattle (Etat de Washington), au motif que le groupe devait se concentrer sur le soutien à apporter à Ethiopian Airlines.

LA LISTE DE PAYS AYANT FERME LEURS ESPACES AERIEN S'ALLONGE, DE JOUR EN JOUR

Avant les Etats-Unis, c'est d'abords la Chine, un des plus gros clients du constructeur américain, qui a demandé à ces compagnies aériennes de clouer leurs Boeing 737 MAX 8 et Boeing 737 MAX 9 au sol. Il s'en est suivi une cascade d'interdictions. Ainsi, mardi dernier, l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA qui compte 32 Etats membres dont tous les pays de l'Union Européenne - UE) a décidé de la fermeture de l'espace aérien européen aux Boeing 737 MAX 8 et MAX 9; qu'ils soient à destination, au départ, ou à l'intérieur de l'UE. Avant-hier mercredi, le PDG d'Ethiopian Airlines, Tewolde Gebremariam a ordonné l'immobilisation de tous les avions de type Boeing 737 Max 8 que détient la compagnie aérienne éthiopienne jusqu'à nouvel ordre. Bref, cette décision va rester en vigueur jusqu'à ce qu'il soit prouvé que les appareils de ce type peuvent voler en toute sécurité. En attendant, les boîtes noires de l'avion d'Ethiopian Airlaines qui a crashé seront envoyées en Europe pour analyse. Le même jour, le Sénégal emboite également le pas aux nombreux Etats qui ont pris des mesures similaires. Il s'agit de la France, de l'Egypte, du Maroc, de la Mauritanie, de l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Italie, la Malaisie, l'Australie, la Corée du Sud, l'Argentine et l'Inde. Il y a aussi le Canada, la Turquie, le Liban, le Vietnam, la Nouvelle-Zélande, Singapour, les Emirats Arabes Unis, le Koweït, l'Indonésie, Oman, la Mongolie, entre autres pays d'Afrique, d'Asie, d'Océanie, du Golfe, d'Amérique, et d'Europe qui ont banni de leurs espaces aériens ou tout simplement cloué au sol les 737 MAX 8 et MAX 9.

Afrique

Journée de l'Afrique - Guterres plaide pour une collaboration plus efficace entre ONU et Union africaine

A l'occasion de la Journée de l'Afrique qui est célébrée chaque année le 25 mai, le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.