15 Mars 2019

Cameroun: Saisie record de deux tonnes d'écailles de pangolin

Quatre personnes ont été arrêtées ce jeudi à Douala, alors qu'elles s'apprêtaient à vendre deux tonnes d'écailles de pangolin et 200 défenses d'ivoire. Une première pour l'association Laga, habituée aux saisies de centaines de kilos d'écailles.

Les trafiquants étaient sur le point de vendre leur marchandise, à Douala, quand ils ont été arrêtés. L'opération, menée conjointement par le ministère des Forêts et de la Faune et l'ONG The Last Great Ape (LAGA), s'est déroulée ce jeudi.

Les deux tonnes d'écailles de pangolin et les 200 défenses d'ivoire étaient transportées à bord de deux véhicules: une camionnette et une voiture banalisée.

Eric Kaba Tah, directeur adjoint de l'ONG LAGA, a expliqué qu'ils étaient sur la trace de ces criminels depuis le début de l'année. C'est d'ailleurs la dixième arrestation de trafiquant depuis trois mois.

« S'agissant de ces hommes, c'est leur première arrestation, mais ce sont des trafiquants de longue date. Ils regroupent les marchandises à Douala avant qu'elles ne partent pour l'exportation vers le Nigeria. »

Des écailles aux vertus médicinales contre le cancer

Les écailles du pangolin, fourmiller menacé d'extinction, sont très prisées en Asie du Sud-Est pour leurs supposées propriétés médicinales contre l'acné, le cancer et l'impuissance.

Même si la valeur de cette saisie record a été estimée à 150 millions de francs CFA, la marchandise peut se vendre jusqu'à dix fois plus cher.

Actuellement auditionnés par la délégation régionale, les trafiquants risquent jusqu'à trois ans de prison ou une amende entre 3 et 10 millions de francs CFA.

Cameroun

Crise anglophone - Les forces de l'ordre accusées de violer des femmes et de tuer des civils

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a dénoncé ce jour des tortures et autres exactions perpétrées… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.