Ile Maurice: Après-CIJ - Un recensement des Chagossiens en cours

«Nous voulons avoir des informations qui soient à jour. Il y a des Chagossiens en Angleterre, aux Seychelles, à La Réunion, en Belgique et en Norvège.

Une petite équipe travaille sur le recensement», déclare à l'express, Olivier Bancoult, le leader du Groupe Refugiés Chagos (GRC).

En effet, presque trois semaines après la décision favorable de la Cour internationale de justice, les Chagossiens ne sont pas en reste. Éparpillés à travers le monde, le nombre exact des membres de la communauté demeure inconnu.

Par ailleurs, Olivier Bancoult est toujours dans l'attente d'un rendez-vous avec le leader du Parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn. Il avait reçu les félicitations du politicien après que la Cour internationale de justice (CIJ) ait rendu son avis consultatif sur le démembrement des Chagos le 25 février.

Quid d'une éventuelle compensation financière des autorités britanniques ? À cela, le leader du GRC rétorque qu'il n'a jamais été question de demander une quelconque compensation. «Lors de l'Assemblée générale du GRC, la question n'a pas été abordée», souligne-t-il.

«Nous avons parlé du contenu de l'avis consultatif. Nous n'avons pas parlé de compensation. Nous travaillons de concert avec le gouvernement mauricien. Il n'est pas question d'aller de l'avant seul».

À l'Hôtel du gouvernement, on explique toujours travailler sur le dossier Chagos. D'ailleurs, la délégation officielle qui a mis le cap sur La Haye a rencontré les avocats qui représentent Maurice, avant de rentrer au pays. Cela, dans le but d'organiser des sessions de travail.

Pour l'heure, aucune information n'a filtré sur les prochaines étapes qu'entreprendra l'État mauricien.

Cependant, on confirme qu'aucune réclamation de compensation n'est à l'ordre du jour. «Nous ne sommes pas intéressés par une compensation financière. Pour quoi faire ? Nous voulons un droit de retour», affirme-t-on. Et d'ajouter s'en tenir au rapport des Nations-unies.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.