Angola: La nouvelle loi sur la protection des anciens combattants sera soumise à l'approbation

Namacunde — Le ministre des Anciens Combattants et Vétérans de la Patrie, João Ernesto dos Santos, a déclaré vendredi à Namacunde, province de Cunene, que la nouvelle loi redéfinissant et renforçant le régime de protection spéciale des anciens combattants et vétérans de la Patrie sera approuvée cette année en Conseil des ministres.

Le dirigeant a tenu ces propos au cours de l'acte de commémoration du 15 mars, Journée d'expansion de la lutte pour la libération nationale, ajoutant que l'adoption de cette loi résultera à l'amendement de la loi 13/02 du 15 octobre.

L'Exécutif angolais a l'intention de travailler à la création de conditions permettant d'élever le niveau de vie de cette couche en mettant en œuvre les actions contenues dans le Plan de développement national pour la période quinquennale 2018-2022 visant à donner une plus grande dignité aux anciens combattants, a-t-il déclaré.

Il a précisé que le processus de délivrance et d'attribution de cartes d'identité aux anciens combattants et vétérans de la Patrie devait bientôt débuter pour leur conférer la dignité méritée.

Le ministre des Anciens Combattants a souligné que les célébrations du 15 mars ont pour but de rendre hommage à tous les héros angolais qui ont consenti pendant plusieurs années des sacrifices dans la lutte contre le colonialisme portugais, qui a abouti à la proclamation de l'indépendance nationale le 11 novembre 1975.

Il a ajouté que le meilleur moyen d'honorer les précurseurs de la lutte contre l'occupation coloniale était la préservation de l'indépendance nationale, de la paix, de l'unité et de la réconciliation nationale, ainsi que le respect des symboles nationaux et des organes de la souveraineté.

João Ernesto dos Santos a justifié que le choix du Cunene d'abriter l'acte des 58 années d'expansion de la lutte armée avait comme objectif la reconnaissance méritée aux fils de cette terre qui, avec des sacrifices, se sont battus pour la défense de l'intégrité de la patrie et de la souveraineté nationale, mise en danger par le régime raciste d'apartheid d'alors.

Actuellement, le ministère des Anciens combattants et Vétérans de la Patrie assiste 159.445 citoyens, dont des anciens combattants, des invalides de guerre et des proches des combattants tombés au combat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.