16 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Les militants du l'UDPS en colère après les élections sénatoriales

En République démocratique du Congo (RDC), les militants de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti au pouvoir, ont dénoncé, ce samedi 16 mars, sur des motos ou à pied, l'humiliation subie par leur parti aux élections sénatoriales.

Lors de ce scrutin au second tour qui a eu lieu, vendredi, l'UDPS a fait piètre figure, même dans les provinces considérées comme lui étant acquises.

Les militants, en colère, ont manifesté à Kinshasa mais aussi à Mbuji-Mayi où l'on parle de deux morts dont un policier. A Goma, les militants de l'UDPS sont également dans la rue ainsi que dans la ville de Kananga. Ce samedi matin, ils ont donc manifesté çà et là à travers le pays.

Le siège de l'UDPS, sur la 11e rue, à Limeté, a été la première cible des manifestants. L'édifice a été endommagé par une foule en furie qui s'est ensuite ébranlée vers d'autres quartiers.

Sur le parcours, les manifestants ont saccagé un bureau du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti de l'ex-président, Joseph Kabila, sur le boulevard Sendwe, à Matonge.

Ici, l'effigie de l'ancien président a été détruite et des pneus ont été brûlés sur la chaussée, devant le Palais du Peuple, siège du parlement.

Même spectacle sur la place Nelson-Mandela, devant l'hôtel du gouvernement et au rond-point Socimat, à la Gombe.

La procession a continué jusqu'à la hauteur de Kitambo-magasins. La foule avait tendance à se diriger vers la Cité de l'Union Africaine, sur le mont Ngaliema où se trouvent la résidence provisoire et des bureaux du président Félix Tshisekedi. Des accrochages avec les éléments de la police circulant à bord des pick-up 4X4 ont eu lieu par endroits.

« Nous exigeons la démission de Jean-Marc Kabund de la tête du parti », a déclaré l'un des manifestants. Selon lui, le président intérimaire de l'UDPS est responsable de la débâcle du parti aux sénatoriales.

Congo-Kinshasa

Tournée reportée pour Moïse Katumbi après un imbroglio autour de Goma

Attendu à Goma dimanche 26 mai, l'ancien gouverneur du Katanga et coordonnateur de Lamuka n'est finalement jamais… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.