16 Mars 2019

Ile Maurice: Marche pour le climat - «Planet pé sofé ! Zénés pe lévé !»

Ils ne resteront plus tranquilles. Plusieurs jeunes sont descendus dans les rues de la capitale, hier, munis de leurs banderoles et pancartes. Ils ont répondu à l'appel de Greta Thunberg, une jeune activiste suédoise qui milite pour le climat.

Cette marche s'inscrit dans le cadre d'un effort mondial de lutte contre le changement climatique par des jeunes, partagé sur les réseaux sociaux avec l hashtag #ClimateStrike.

C'est ainsi que les membres de la branche mauricienne du groupe Fridays For Future ont invité les Mauriciens à les rejoindre au Jardin de la Compagnie, hier.

Durant cette marche, les jeunes se font fait entendre à travers des slogans, «Planet pé sofé! Zénés pé lévé!»Les participants se sont ensuite regroupés pour formuler des demandes et signer une pétition qui sera envoyée au gouvernement.

Shaama Sandooyea, étudiante à l'université de Maurice et l'une des initiatrices de cette marche, souligne qu'elle espère que le gouvernement prendra en considération les demandes formulées et prendra les actions nécessaires pour protéger le climat.

La jeune femme soutient qu'il est temps pour les Mauriciens de prendre conscience qu'en tant que petit État insulaire, Maurice est beaucoup plus vulnérable aux effets du changement climatique. «Il faut que chaque Mauricien amène sa contribution afin que les choses bougent.»

Victoria Desvaux, membre du groupe Fridays For Future, explique que les jeunes se sentent obligés d'agir parce que les conséquences du réchauffement climatique et de l'effondrement de la biodiversité sont trop dangereuses pour attendre, comme les générations précédentes, que les décideurs politiques agissent.

C'est ainsi qu'elle et ses amis, des étudiants, collégiens et lycéens, se sont intéressés au mouvement de Greta Thunberg.

La jeune fille explique qu'il faut prendre des mesures maintenant car, selon les scientifiques, il ne reste plus que quelques années pour agir afin de ne pas dépasser les limites planétaires. «Les solutions existent.

Par exemple des techniques agricultures simples et saines qui permettraient de capturer plus de carbone dans nos sols. Il faut qu'on se serre les coudes pour notre avenir dans la vie de tous les jours et non que le 15 mars», ajoute-t-elle.

Ile Maurice

Astronomie - Une éclipse partielle de la lune visible ce soir

Amateurs d'astronomie, préparez-vous. Une éclipse partielle de la lune sera visible dans la soirée… Plus »

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.