16 Mars 2019

Congo-Brazzaville: Le manque de courtoisie, source de division

Dans de nombreux milieux sociaux, l'absence de courtoisie envénime souvent les relations. Et pourtant, un adage populaire nous demande de tourner toujours mille fois la langue avant de s'adresser à autrui.

Car la même langue qui nous sauve peut aussi nous condamner. Ce n'est pas parce que l'on est souvent, par exemple, avec son chef hiérarchique qu'il faut lui manquer de respect devant des gens.

Prenons le cas des partis politiques. Même si le débat contradictoire est admis, certains s'adressent à leurs camarades et même aux responsables comme s'ils parlaient à des gamins dans la rue.

Au sortir d'une telle réunion, les gens sont obligés de se regarder en chiens de faïence entre membres, à cause de l'abus du langage. Et à la longue, c'est le début d'une séparation.

Ce manque de courtoisie s'observe même pendant les grandes rencontres régionales ou même internationales, au cours desquelles il n'est pas rare de voir certaines autorités abandonner brutalement les assises.

Ce comportement est aussi décrié au sein des foyers conjugaux, souvent à l'origine des divorces. « C'est fini entre celle-là et moi, car elle m'a manqué de respect devant nos parents », entend-on souvent des époux qui viennent de se séparer à la suite d'une dispute houleuse.

Ces paroles méchantes envers autrui sortent facilement des "bouches qui suintent", c'est-à-dire celles qui, le plus souvent, déversent sans la moindre précaution la première articulation pourtant grossière qui arrive.

Cette réalité se vit aussi le plus souvent dans des quartiers populaires où ceux qui ont une parcelle d'autorité se croient tout permis.

Evitons de toujours de blesser autrui par notre abus de langage. A bon entendeur salut !

Congo-Brazzaville

Gaël Kakuta - Amiens souhaite récupérer le milieu congolais

Prêté à Amiens au cours de la saison 2017-2018, Gaël Kakuta pourrait revenir au sein du club… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.