17 Mars 2019

Cameroun: Françoise Etoa offre des vélos aux femmes de Mora

Dimanche dernier, la présidente de l'Ong « Un sourire pour les Veuves et les Orphelins de guerre », a bouleversé la ville de Mora, département du Mayo-Sava (région de l'Extrême-Nord), en procédant à la distribution de plusieurs bicyclettes neuves de grande marque, aux femmes déplacées internes du camp de Mémé, victimes des affres de Boko Haram.

Le 10 mars 2019, l'esplanade du splendide hôtel de ville de Mora, a servi de cadre à la distribution des vélos, par Françoise Etoa, présidente des Ongs « Un Sourire pour les Veuves et les Orphelins de guerre », et de « Cercle des Enfants pour la Défense de la Langue française ». C'était sous le présidium de Ouhe Kolandi le sous-préfet de Mora, lequel avait à ses cotés, le patriarche et maire de la ville, Abba Boukar, ainsi que de hauts dignitaires religieux et chefs traditionnels du département du Mayo-Sava.L'action humanitaire de Françoise Etoa, est une mise en œuvre du concept « Une Femme, un Vélo ». Une idée qui a germé dans la tête de cette chevalière de l'humanitaire, lors de son passage en mai dernier, au camp des déplacés internes de Mémé, à 22 Km de Mora, dans l'Extrême - Nord du pays. Une zone où les populations souffrent encore des méfaits de la secte satanique et meurtrière nigériane Boko Haram.

Alors que Françoise Etoa s'était rendu dans ce camp de fortune pour y offrir de nombreuses denrées alimentaires à ses occupants, en mai 2018, elle avait été touchée par de longs kilomètres que parcourent à pied, les femmes, histoire de se procurer de l'eau et de la nourriture, dans cette zone désertique et sahélienne. D'où le concept de « Une Femme, un Vélo » de la présidente de « Un Sourire pour les Veuves et les Orphelins de guerre ». L'action humanitaire de Françoise Etoa, est d'autant plus singulière, qu'il s'agit d'une fille de la région du Sud, au secours de ses sœurs et compatriotes de l'Extrême-Nord. « Madame Etoa est allée au-delà du vivre-ensemble. Elle donne plutôt un exemple du manger-ensemble », dira trivialement un badaud parmi la foule accourue à la mairie de Mora vivre la répartition des bicyclettes.

Chose promise, chose due. Des bicyclettes neuves de grande marque et venues d'Europe via le port autonome de Douala, ont donc été acheminées à Mora la semaine dernière, avant d'être remises aux bénéficiaires dimanche dernier, au cours d'une cérémonie riche en sons et en couleurs. « Le vélo c'est la liberté, la santé. Et l'eau c'est la vie. Ces vélos neufs de grande marque vous aideront désormais à aller chercher de l'eau. Vous n'aurez plus à parcourir 10 Km à pied pour le faire », scandera Françoise Etoa dans un tonnerre d'applaudissements. Et de poursuivre : « Je me veux votre ambassadrice pour aller dire au monde entier, que Mora vit. Mora n'est pas mort. Je leur dirai de venir à Mora. Grâce à nos forces de défense et de sécurité, et sous le sage conseil du président de la République, Paul Biya, Boko Haram a été mis en déroute ».

« C'est tout Mora en général qui est bénéficiaire de ce don de Madame Françoise Etoa. Toutes les populations du département du Mayo-Sava, lui en sont très reconnaissantes », dira Abba Boukar le maire de Mora. « Un bel exemple de vivre-ensemble », selon Ouhe Kolandi le sous-préfet de céans.

Camer.be vous propose le reste de la cérémonie en images, avec la remise des bicyclettes par les différentes autorités et personnalités, ainsi que la démonstration des premiers coups de pédale par certaines bénéficiaires.

Cameroun

Kondengui, le régisseur envoie les autres prisonniers tabasser les militants du Mrc

L'administration pénitentiaire envoie les autres prisonniers tabasser les militants du Mouvement pour la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.