16 Mars 2019

Afrique: 6e Forum International Afrique développement à Casablanca - Une convention signée pour renforcer l'autonomisation des femmes

En marge du Fiad 2019 qui se tient depuis le 14 mars, à Casablanca, le groupe bancaire Attijariwafa Bank, qui organise le forum, a concrétisé son engagement à soutenir l'entrepreneuriat féminin à travers un accord tripartite avec des organisations d'entrepreneures et la Bad.

Cette année, le Forum international Afrique développement (Fiad) qui est à sa 6e édition, à Casablanca, au Maroc, a décidé de faire une part belle aux entrepreneures africaines.

En effet, une convention d'accompagnement a été conclue, dans la soirée du 14 mars, au premier jour du forum, entre le groupe bancaire marocain, Attijariwafa Bank, du reste institution organisatrice du forum, la Banque africaine de développement (Bad) et les organisations d'entrepreneures de quatre pays africains dont la Côte d'Ivoire.

En ce qui concerne la Côte d'Ivoire, c'est la vice-présidente de la commission Développement de l'entrepreneuriat féminin de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire (Cgeci - Patronat Ndlr), Massogbè Diabaté-Touré, qui, sous le regard bienveillant du président de la Cgeci, Jean-Marie Ackah, a parafé l'accord.

« Attijariwafa Bank a décidé de nous accompagner, nous femmes chefs d'entreprises dans nos activités, en considérant les préoccupations auxquelles nous faisons face au quotidien, les freins liés au développement de nos activités.

Il y a certes l'accès restreint au financement, mais bien d'autres préoccupations ont été prises en compte dans ce partenariat », s'est-elle réjouie.

Ce partenariat tripartite vise à contribuer à l'autonomisation des femmes dans leur volonté de contribuer à la création de valeurs et de richesses en Afrique en les appuyant en termes de bancarisation et de facilitation d'obtention de financement. Mais également sur le plan de la formation et de l'assistance technique.

En effet, s'il est reconnu que les femmes, en général, prospèrent lorsqu'elles entreprennent, le constat est qu'elles sont encore marginalisées sur le plan de l'accès aux financements. Attijariwafa Bank qui « croit en toutes les potentialités du continent », veut apporter, à travers cet accord, sa contribution à la résolution de la problématique de l'accès au financement des femmes.

D'ailleurs, à l'ouverture officielle du Fiad 2019, qui a été présidée par le Président sierra léonais, Julius Maada Bio, le Pdg de l'institution bancaire, Mohamed El Kettani, avait martelé avec conviction que « l'avenir de l'Afrique passera par la femme ».

À noter qu'il s'agit dans le présent accord de la phase pilote du partenariat qui devrait s'étendre à plusieurs pays à l'aune des résultats que celui-ci produira. Et les pays pilotes sont la Côte d'Ivoire, le Maroc, le Sénégal et l'Egypte.

Afrique

Accusé d'entraîner l'Afrique dans le «piège de la dette», Pékin s'en défend

Pékin soutient des projets de développement « durables » en Afrique, a affirmé ce mardi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.