11 Mars 2019

Tunisie: "La sécurité nationale ne se résume pas aux volets sécuritaire et militaire, mais elle englobe tous les secteurs, Caïd Essebsi

Tunis — « La sécurité nationale ne se résume pas aux volets sécuritaire et militaire, mais elle englobe tous les secteurs », a affirmé le président de la République, Béji Caïd Essebsi, en allusion au secteur de santé et plus particulièrement au décès dans des circonstances floues de 12 nourrissons au Centre de Maternité et de Néonatalogie de l'Hôpital de la Rabta.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité nationale tenue ce lundi au palais de Carthage, le chef de l'Etat a estimé qu'il est du ressort du Conseil de connaitre les circonstances de ce drame tragique et les mesures urgentes prises pour apporter l'assistance psychologique et sociale aux familles des victimes.

« C'est pourquoi cette question a été incluse à l'ordre du jour de la réunion du Conseil de sécurité nationale », a-t-il souligné.

En présence de la ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh, le président de la République a tenu à saluer la décision de démission de l'ancien ministre de la Santé Abderraouf Cherif en réaction à ce drame.

« Cette position reflète la parfaite compréhension d'Abderraouf Cherif du sens de l'Etat bien qu'il ne soit pas directement responsable de ce qui s'est passé. Sa démission avait désamorcé les tensions provoquées par cette tragédie », a-t-il souligné.

« La continuité de l'Etat exige la consécration des principes de l'alternance aux postes de fonctions et de la responsabilité. Les hommes se succèdent, les gouvernements se succèdent et l'Etat demeure », a-t-il affirmé.

Tunisie

CAN 2019 - L'entraîneur de la Tunisie qualifie de juste le résultat contre l'Angola

L'entraîneur de la Tunisie, Alain Jiress, s'est dit lundi, à Suez, conformé au match nul (1-1)… Plus »

Copyright © 2019 Tunis Afrique Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.