11 Mars 2019

Tunisie: Caïd Essebsi juge indispensable d'adopter sans retard le projet de loi sur l'état d'urgence

Tunis — Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a jugé lundi indispensable d'adopter sans tarder le projet de loi sur l'état d'urgence, regrettant que le processus de vote de ce projet par le parlement piétine encore.

Adopté en Conseil des ministres et soumis à l'Assemblée des représentants du peuple depuis quatre mois, « ce projet de loi ne relève plus de la responsabilité de la présidence de la République. Il est désormais entre les mains du chef du gouvernement et de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) », a-t-il souligné lors de la réunion du Conseil de sécurité nationale.

« Après le 4 avril 2019, le chef du gouvernement et le président de l'ARP ne peuvent plus compter sur le président de la République au sujet de la prolongation de l'état d'urgence », a-t-il tenu à rappeler en allusion aux correspondances qu'il leur avait adressées à ce sujet.

« Bien que les dispositions du décret 1978-50 réglementant l'état d'urgence ne soient pas constitutionnelles, on était contraint de continuer de l'appliquer », a-t-il noté.

Par ailleurs, le président de la République a regretté qu'il n'y ait plus de suivi de l'affaire de l'école coranique de Regueb. « Je ne pense pas que l'intention du gouvernement ou de la justice serait de clore le dossier », a-t-il lancé.

« Cette affaire concerne le lavage de cerveaux des enfants et elle est au cœur mêmes des prérogatives du Conseil de Sécurité Nationale. Il est insensé de faire le black-out sur cette affaire, comme s'il s'agissait d'une question banale sans gravité » a-t-il laissé entendre.

Tunisie

CAN 2019 / Tunisie - Hassen et Msakni déclarent forfait

C'est la rencontre des déçus. Eliminée par le Sénégal au terme d'une prolongation… Plus »

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.